LDCom souhaite se renforcer dans la téléphonie fixe

Par 05 juin 2003
Mots-clés : Digital Working, Europe

Le groupe LDCom, l’opérateur de bande passante qui a racheté sept opérateurs alternatifs l’an passé, souhaiterait bien désormais renforcer ses positions dans la téléphonie fixe, en fusionnant avec...

Le groupe LDCom, l’opérateur de bande passante qui a racheté sept opérateurs alternatifs l’an passé, souhaiterait bien désormais renforcer ses positions dans la téléphonie fixe, en fusionnant avec Cegetel. Déjà bien positionné sur ce segment de marché (grâce au rachat de Kertel et de 9Télécom), LDCom estime qu’un rapprochement avec Cegetel serait opportun pour l’ensemble de la concurrence.

Le rapprochement du réseau de LDCom avec celui de Télécom Développement (TD) - dont Cegetel possède 50 % -, pourrait renforcer la concurrence de ces opérateurs d’opérateurs face à France Télécom. Intéressant pour le marché ?

Oui, si l’on considère que les opérateurs alternatifs possèdent 30 % de parts de marché de la téléphonie fixe, mais que leurs chiffres d’affaires ne représente en valeur que 10 % du marché, car ces derniers doivent restituer à France Télécom des frais d’interconnexion.

LDCom, acquéreur de Cegetel ? Joli espoir… Freiné toutefois par le recentrage stratégique réaffirmé par Vivendi Universal en matière de télécommunications. Cegetel reste le bijou de famille…

(Atelier groupe BNP Paribas – 05/06/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas