Le leader japonais de l’électronique de loisirs Matsushita subit à son

Par 26 août 1998

tour le contrecoup de la crise asiatique. Au premier trimestre (avril-juin), Matsushita Electric a vu son résultat net chuter de 58 % à 11,1 milliards de yens (480 millions de F), contre 26,3 milli...

tour le contrecoup de la crise asiatique.
Au premier trimestre (avril-juin), Matsushita Electric a vu son résultat
net chuter de 58 % à 11,1 milliards de yens (480 millions de F), contre
26,3 milliards de yens pour la même période de l’an passé. Il faut dire
que Matsushita réalise près de 80 % de son chiffre d’affaires en Asie,
Japon compris.
Dans un communiqué, le groupe explique “les résultats consolidés ont été
affectés par le ralentissement de la demande au Japon et en Asie, et par
l’intensification de la guerre des prix, notamment dans les secteurs des
équipements de télécommunications et dans l’informatique ainsi que dans
les composants”.
Matsushita a pu limiter l’impact de la crise asiatique grâce à la bonne
tenue des marchés européen et américain, son chiffre d’affaires de 1 875,8
milliards de yens n’a reculé que de 1 %.
Représentant 45 % environ de son activité, les ventes sur son marché
domestique ont chuté de 5 %. Grâce à la Coupe du monde de football, les
magnétoscopes ont, pour leur part, progressé de 12 % sur le marché
japonais.
En revanche, la crise a affecté toutes les autres lignes de produits du
groupe. La branche produits industriels (équipements de
télécommunications, informatique ...) a vu son chiffre d’affaires reculer
de 2 %, celui des composants a baissé de 5 %.
Le groupe a aussi annoncé la fermeture définitive de son usine de
téléviseurs au Canada, transférant la production dans son usine mexicaine.
(Les Echos - Le Figaro - 26/08/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas