Learning Catalytics automatise l’évaluation des élèves en temps réel

Par 12 juin 2013
enfants étudiant

Learning Catalytics transforme les appareils mobiles des élèves dans la salle de classe en meilleurs outils d’évaluation par leurs professeurs, automatisant ainsi la formation de groupes de niveaux.

Le blended learning, méthode éducative qui consiste à mêler l’utilisation des technologies et l’éducation plus traditionnelle dans et en dehors de la salle de classe, conquiert de plus en plus d’écoles et d’universités. Une récente expérimentation de cette pratique à l’Université de San José en Californie en partenariat avec la start-up edX, a eu pour effet d’ouvrir ce programme à 11 autres universités. Les start-ups d’éducation, comme edX ou Coursera, tout comme les fabricants de plateformes ou d’appareils éducatifs s’emparent de ce nouveau marché. Concernant ces derniers, la tablette Amplify a récemment fait parler d’elle, se présentant comme la première tablette exclusivement destinée à l’enseignement. Le développement de ce marché s’accompagne souvent de partenariats fructueux ; entre universités et start-ups, entre fabricants et groupes de média, entre éditeurs et plateformes logicielles etc. Le récent rachat de la start-up Learning Catalytics par le géant de l’éducation Pearson en est l’illustration. Learning Catalytics propose une plateforme qui s’intègre à la vie de classe et permet un enseignement plus interactif entre élèves et professeurs, entre les élèves et également d’encourager le partage dans le monde de l’éducation.

Evaluer pour former des groupes de niveau

Learning Catalytics permet aux élèves et aux professeurs de mieux interagir dans le cadre et à l’extérieur de la salle de classe, offrant ainsi de meilleures méthodes de travail. Dans le cadre du “blended learning”, Learning Catalytics propose concrètement aux professeurs de poser des questions aux élèves dans tous les domaines, mathématiques comme littéraires, et ainsi de recevoir des réponses en temps réel. La plateforme s’intègre aux mobiles, mais aussi aux ordinateurs portables des élèves et des professeurs, de l’école primaire à l’université. L’une des grandes valeurs ajoutées de Learning Catalytics est qu’elle fait plus que permettre aux professeurs de mieux comprendre comment leurs étudiants fonctionnent et dans quels domaines en particulier ils peinent. En effet, Learning Catalytics axe beaucoup son outil sur le fait que l’entraide entre élèves améliore de façon très importante leur compréhension des concepts clefs. En effet, une fois que les professeurs ont pu repérer grâce à une plateforme d’analytics quels étudiants réussissaient le mieux, ils peuvent les séparer en groupe afin d’encourager l’entraide entre des groupes de niveaux. En effets, selon le communiqué de presse publié par Pearson, de nombreuses études ont en effet montré qu’un soutien entre les élèves aidait à améliorer leur compréhension.

Une meilleure collaboration au sein du monde éducatif

Paul Corey, Pearson Higher Education President of Science, Business, and Technology, explique dans un communiqué de presse : “Ce qui nous a attiré chez Learning Catalytics est sa capacité unique à rendre ces techniques d’apprentissage plus accessible à l’intérieur comme à l’extérieur de la classe, de les enrichir grâce à des données et des analytics actionnables et ainsi optimiser le système dans son ensemble.” En effet, Learning Catalytics compte aussi encourager la collaboration entre les écoles et les collèges. Par exemple, si un problème s’est déjà posé dans un établissement a été résolu, il faut que la solution puisse servir à d’autres établissements. La mission de Pearson à ce stade est de devenir un véritable fournisseur d’outils digitaux pour la salle de classe, professeurs comme étudiants, et leur permettre d’optimiser leur apprentissage. C’est pour cela que le domaine du blended learning parait être un domaine à privilégier.

 

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas