L'e-learning profitera des outils 2.0, mais sous conditions

Par 28 janvier 2010 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Blogs, wikis, forums et réseaux sociaux sont tout à fait à même d'être utilisés dans les modules d'e-learning, notamment pour améliorer la collaboration. A condition de le faire dans les règles.

Pour intégrer les outils 2.0 - comme les blogs, les forums, les wikis ou les réseaux sociaux - aux pratiques d’e-learning, inutile de chercher à créer de nouvelles plates-formes. D’après des chercheurs marocains de la faculté des sciences de Tétouan, l’utilisation raisonnée des outils existants peut suffire, à condition de faire appel à une véritable méthodologie centrée autour de l'apprenant. Celle-ci doit répondre à trois objectifs. Le but est d'abord de proposer du contenu d’enseignement riche. Vient ensuite la nécessité de bâtir des interactions sociales. Se pose enfin la question du coût, que les chercheurs veulent le plus bas possible. Une fois ces enjeux posés, il est ensuite nécessaire de redéfinir les rôles des différents acteurs. On retrouve le professeur qui produit les cours, l’apprenant qui les suit, le tuteur qui s’occupe de contrôler ce suivi et d’offrir une assistance aux élèves.
Les rôles sont redéfinis
L’utilisation des outils 2.0 qui sont par définition simples à utiliser et à paramétrer élimine le besoin d’avoir un administrateur, comme c’était le cas pour l’e-learning classique. Le rôle du tuteur est en revanche renforcé. Il lui revient de faire circuler l’information entre les apprenants via le travail collaboratif. Dans une première étape, les chercheurs recommandent à tous les acteurs de se retrouver – en ligne ou en classe – pour définir les principaux objectifs du module. C’est aussi l’occasion d’introduire les différents outils 2.0 qui vont être utilisés. Plusieurs blogs peuvent ensuite être créés : un blog pour la classe, géré par le tuteur. Il sera utile pour gérer le suivi pédagogique et diffuser les cours.
Utilisation des outils 2.0
Les chercheurs conseillent aussi aux professeurs et aux apprenants de tenir un blog, pour assurer l’échange d’expériences et d’opinions. La préparation du cours doit se faire ensuite de manière collaborative. Pour cela, un forum peut être lancé pour permettre aux apprenants de travailler ensemble à la résolution de problèmes précis. Là encore, il est administré par le tuteur. A travers les réseaux sociaux, des communautés peuvent se créer autour de thématiques d’apprentissage. Leur utilisation donne aussi la possibilité d’obtenir les perspectives de personnes extérieures à la formation, qu’il s’agisse d’autres élèves ou de professeurs. Enfin, les wikis permettent de créer des documents en commun. D’autres outils comme les tags, les flux RSS ou les podcast peuvent venir en soutien de ces outils primaires, par exemple en notifiant les acteurs concernés.

Haut de page

1 Commentaire

Merci pour vos articles. Celui-ci m'intéresse entre autres.
Pour les citer ou les utiliser, il serait super que l'auteur les signe et si possible cite les références: ici on parle d'une faculté marocaine mais "les chercheurs", ce sont qui en particulier ? Il est difficile pour le lecteur que je suis de fouiller l'URL donnée pour le retrouver.
Merci !

Soumis par Sébastien Allain (non vérifié) - le 29 janvier 2010 à 19h27

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas