L'Easdaq met en place une nouvelle plate-forme.

Par 23 juin 1999

Son président, Stanislas Yassukovich, vient de présenter à Londres la nouvelle stratégie du marché paneuropéen, visant à devenir "la principale plate-forme de transactions pour les valeurs internati...

Son président, Stanislas Yassukovich, vient de présenter à Londres la
nouvelle stratégie du marché paneuropéen, visant à devenir "la principale
plate-forme de transactions pour les valeurs internationales
technologiques et de forte croissance en Europe".
Non seulement un accord a été passé avec Tibco Finance Technology, filiale
de Reuters, mais il est aussi prévu l'ouverture de l'Easdaq à la double
cotation des valeurs high-tech déjà cotées sur les autres marchés
réglementés en Europe, aux Etats-Unis et en Israël, tout en préparant une
passerelle avec les systèmes de transactions sur l'Internet. "Les systèmes
de transactions sur Internet ont déjà enregistré une croissance explosive
aux Etats-Unis. Cela va arriver en Europe et nous devons nous y préparer".
Allié à Tibco Finance Technology et à l'opérateur de télécoms américain
WorldCom pour le développement de sa nouvelle plate-forme, le marché
paneuropéen entend mettre en place, à partir du premier trimestre 2000, un
nouveau système de transactions électronique, dirigé par les cours et
"ouvert sur l'Internet".
Comptant déjà le courtier électronique Charles Schwab, Yahoo ! Finance,
Intuit et E*Trade parmi ses clients, Tibco Finance Technology ne cache pas
son intention de "dupliquer en Europe son partenariat conclu avec le
Nasdaq".
(Les Echos - 23/06/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas