L'échec Kirch-Bertelsmann n'aura pas d'impact sur Canal +.

Par 29 mai 1998
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Au cours de l'assemblée générale des actionnaires de son groupe hier, Pierre Lescure a fait part de son point de vue sur l'échec en Allemagne de l'association Kirch-Bertelsmann dans le développement...

Au cours de l'assemblée générale des actionnaires de son groupe hier,
Pierre Lescure a fait part de son point de vue sur l'échec en Allemagne de
l'association Kirch-Bertelsmann dans le développement d'une plate-forme
commune de télévision numérique. Il estime que la commission européenne a
une vision trop étroite du marché en raisonnant "pays par pays" au lieu de
considérer dans sa totalité l'espace communautaire. Les dirigeants de
Bertelsmann n'ont pas non plus été épargnés "ils ont beaucoup fait pour
bloquer (le dossier) juste devant la ligne". Pierre Lescure a par ailleurs
confirmé la vente des parts de Canal + dans la chaine allemande Première,
décision "irrévocable". Après avoir reçu pour la vente de ses parts un
premier versement le 15 janvier dernier de 90 millions de dollars (540
millions de F), Canal + recevra un solde de 500 millions de dollars "le 31
septembre 1998 au plus tard". Une dernière tranche de 90 millions de
dollars devant être réglée au 1er avril 2000, le transfert des titres ne
se fera qu'à cette date.
Leo Kirch a garanti au groupe qu'il lui trouverait un autre acheteur en
cas de refus des autorités de la concurrence sur cette transaction.
(La Tribune - les Echos - 29/05/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas