L'écologie préoccupe les acteurs de l'outsourcing

Par 25 octobre 2007

Les aspects environnementaux sont un critère de plus en plus décisif dans le choix d'un prestataire de services externalisés. Les leaders du outsourcing se doivent d'intégrer les facteurs écologiques à leur stratégie s'ils veulent rester compétitifs.

Les questions environnementales sont toujours plus au centre des préoccupations des leaders mondiaux du service externalisé (outsourcing). En effet, parmi leur client du secteur public, plus de 20 % des contrats signés auraient inclus une ou plusieurs clauses concernant la protection de l'environnement cette année. Si cette pratique n'est pour l'heure pas encore généralisée, plus de 90 % des entreprises publiques faisant appel aux prestataires de outsourcing envisageraient d'ajouter de telles conditions lors de la renégociation de leurs contrats. C'est en tout cas ce qui ressort du volet "vert" de l'édition 2007 du Black Book of Outsourcing publiée par le Brown-Wilson Group.
Responsabilité environnementale
En revanche, les clients des services d'externalisation appartenant au secteur privé seront pour leur part à peine plus d'un tiers à prendre en compte les problématiques environnementales dans le cadre de leurs relations contractuelles en 2008. "Au-delà des réductions de coûts de personnel et d'une redéfinition de leur stratégie opérationnelle, les clients du outsourcing recherchent une réelle contribution de leurs fournisseurs sur ces questions. Les entreprises proposant ce type de services sont encore trop peu nombreuses à s'engager activement dans la voie de l'action écologique et de la responsabilité environnementale", a déclaré Scott Wilson, coauteur du rapport.
De l'occident à l'Asie
Le Black Book indique en outre que les "stratégies vertes" plus largement adoptées en Europe et aux Etats-Unis devraient également voir le jour dans les pays émergents tels que la Chine et l'Inde. Les acteurs asiatiques ont en effet intérêt à prendre ces aspects en considération s'ils veulent conserver leur niveau de compétitivité. Les investisseurs recherchent désormais à corréler la performance financière à la performance environnementale, précise l'étude. D'où la nécessité pour les prestataires du outsourcing de mieux prendre en compte la consommation d'énergie de leurs équipements, de privilégier des achats de produits recyclables ou écologiquement neutres, ou encore de développer leur emploi de sources d'énergies alternatives.
Julien François

L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas