Des lecteurs électroniques encore peu ancrés dans les usages

Par 29 octobre 2010
pile de livres en équilibre sur une planche

Si les e-Books sont plébiscités, ils ne sont pas forcément consultés depuis une liseuse. Et c'est l'imprimé qui reste le mode de consultation dominant. Tout du moins auprès des étudiants, fers de lance de la génération Y.

Malgré l'engouement pour la consultation numérique d'ouvrages et la multiplication des acteurs qui se lancent sur le marché, les liseuses électroniques ont du mal à trouver leur place, note OnCampus Research*. Tout du moins auprès des étudiants, pourtant représentants de la génération Y, et considérés à priori comme plus à mêmes de se saisir de cet usage. Selon l'institut, dont le but est d'aider les entreprises à mieux cerner le marché estudiantin, c'est même l'imprimé qui reste en première position des modes d'accès à la lecture.

Des imprimés encore plébiscités

"Il semble que la mort du livre - au moins sur les campus - ait été exagérée, et que les lecteurs électroniques doivent encore trouver leur marché auprès de cette génération", note Elizabeth Riddle, manager de OnCampus Research. Pour les chiffres : selon l'enquête, ce sont près des trois quarts des personnes interrogées qui ont affirmé préférer l'imprimé au numérique. Moins de 15 % des apprenants ont acheté un lecteur électronique durant les trois mois précédents. Et plus de la moitié de ceux qui n'en disposent pas ne comptent pas en acheter dans les trois prochains mois au moins.

Un marché encore naissant

La bonne nouvelle pour les fournisseurs de contenus pédagogiques, c'est que plus de la moitié d'entre eux l'a fait dans le but de télécharger des solutions éducatives. "Pour les fournisseurs, le marché est encore à exploiter et est prometteur de croissance", confirme ainsi Elizabeth Riddle. D'autant que, si l'on en croit le rapport, les trois quarts des étudiants expliquent télécharger des livres et autres contenus électroniques, mais les consulter sur leur ordinateur ou leur smartphone plutôt que sur un lecteur. Ils ne sont que 4 % à le faire depuis une tablette du type iPad.

*Division du National Association of College Stores

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas