L'éditeur Linux Mandrakesoft sort définitivement du redressement judiciaire

Par 31 mars 2004
Mots-clés : Smart city, Europe

Mandrakesoft, éditeur français d'une version du système d'exploitation Linux (Linux Mandrake) vient de sortir du redressement judiciaire, voie que la société avait choisie en janvier 2003. Le...

Mandrakesoft, éditeur français d'une version du système d'exploitation Linux (Linux Mandrake) vient de sortir du redressement judiciaire, voie que la société avait choisie en janvier 2003. Le tribunal de Commerce de Paris a rendu mardi un verdict favorable et accepté le plan présenté par la société et son administrateur.

Ce plan inclut un remboursement des créances passées, sans recapitalisation préalable, et sur une durée de 9 ans. Il est rendu possible par l'amélioration sensible des résultats de la société. Pendant la période d'observation de 14 mois prévue par le tribunal, Mandrakesoft a pu terminer son recentrage, en réduisant ses coûts de structure, en optimisant son fonctionnement et en améliorant fortement sa marge.

Le dernier trimestre (octobre à décembre 2003) lui a permis de concrétiser cette restructuration en affichant les premiers bénéfices trimestriels de Mandrakesoft, à hauteur de 270.000 euros pour un chiffre d'affaires de 1,42 million d’euros. Concrètement, la situation est rétablie, et Mandrakesoft reprend un fonctionnement normal dès à présent.

Par ailleurs, la cotation du titre Mandrakesoft a repris lundi 8 mars dernier, anticipant le retour à la normale de toutes les activités de la société. En ce qui concerne l’avenir, Mandrakesoft prévoit de mettre sur le marché le mois prochain la nouvelle version du système d'exploitation Mandrakelinux 10.0 Official.

(Atelier groupe BNP Paribas – 31/03/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas