L'édition de logiciel en France : un chiffre d'affaires de 7,2 milliards d'euros

Par 08 juin 2006
Mots-clés : Smart city, Europe

Les éditeurs de logiciels français sont dynamiques... malgré quelques faiblesses. C'est ce que révèle une étude menée par les cabinets d'études, IDC et CXP, à la demande de Syntec Informatique...

Les éditeurs de logiciels français sont dynamiques... malgré quelques faiblesses. C'est ce que révèle une étude menée par les cabinets d'études, IDC et CXP, à la demande de Syntec Informatique.
 
L'édition de logiciel est un secteur qui se porte plutôt bien. L'étude a recensé quelques 2500 entreprises françaises de logiciels, employant 68000 personnes et réalisant un chiffre d'affaires cumulé de 7,2 milliards d'euros.
 
Qu'elles se consacrent à la création de logiciels dans la gestion de relation client, dans la sécurité, la gestion de contenu ou encore les applications métiers, ces entreprises génèrent des emplois. Environ 7500 créations de postes sont prévues par les éditeurs français l'année prochaine.
 
Mais, ces bons résultats cachent quelques lacunes. En premier lieu, les résultats de ces entreprises sont assez inégaux. Moins d'une centaine d'acteurs réalisent plus de 10 millions d'euros de chiffre d'affaires.
 
En second lieu, les logiciels français ont encore du mal à sortir de leur territoire. Plus des deux tiers des sociétés recensées sont uniquement présentes en France. Ce manque d'ouverture à l'international révèle une autre faille du système français : leur force de frappe commerciale est encore insuffisante.
 
Autre spécificité française dans le domaine du logiciel : la protection juridique. Près de 18 % des éditeurs français n'ont pas du tout de protection pour leurs logiciels.
 
Pour changer la donne, Syntec Informatique, le syndicat de la profession, a annoncé qu'il prendrait position sur la brevetabilité du logiciel en France.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 08/06/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas