L'éducation : une arme contre l'insécurité des enfants sur Internet

Par 25 novembre 2008

Les jeunes à qui l’on apprend tôt à se méfier des dangers du Web ont un comportement moins risqué en ligne. Une sensibilisation que parents et école doivent mener de concert.

Ce n’est pas par ce qu’ils ont déjà été confrontés aux dangers d’Internet que les jeunes font plus attention, mais bien par ce qu’ils ont été sensibilisés par l’école, les parents ou encore les médias. C’est ce que révèle une enquête réalisée par des chercheurs des Universités de Buffalo et du Maryland. Le but de l’étude étant de déterminer si ces jeunes protègent d’eux-mêmes leurs données personnelles, s'ils ouvrent des emails de destinataires inconnus et s'ils téléchargent des dossiers de sites douteux. Résultat : ceux d’entre eux qui ont été initiés à Internet et ses écueils prennent très peu de risques. L’école apparaît donc comme un élément indispensable de cette sensibilisation.
L'école : un outil efficace ?
La France a d’ailleurs pris conscience de ce phénomène en créant le brevet informatique et Internet (B2i). Quoique ayant beaucoup progressé, l'équipement et la connexion à Internet des écoles et des collèges ne sont cependant pas achevés. Cela prend du temps à mettre en place, les moyens financiers et matériels sont encore insuffisants et les chefs d’établissements et professeurs doivent être formés. "Toute une génération d’enseignants n’est pas encore à l’aise avec l’outil informatique", indique d’ailleurs à L’Atelier Justine Altan, responsable communication et partenariat d’e-enfance. Elle considère que "ce n’est pas à l’école d’apprendre les risques d’Internet aux enfants". En effet, les chercheurs américains remarquent que les parents ont plus d’influence sur leurs enfants que les professeurs.
Eduquer les parents pour qu'ils éduquent leurs enfants
Des logiciels de contrôle parental existent chez tous les fournisseurs d’Internet. Cependant, même si 70 % des parents connaissent l’existence de ce type de logiciels, seulement 30 % d’entre eux l’ont installé. Dans deux tiers des familles les enfants naviguent sans protection aucune. "Les parents d’aujourd’hui, à cheval entre deux générations, n’ont pas conscience de la réalité d’Internet", indique Justine Altan, "Il faut éduquer les parents pour qu’ils éduquent leurs enfants". Les petites filles pourront certainement contribuer à leur éducation. L’étude constate que ces dernières font un usage moins risqué d’Internet que les garçons. Il incombe donc aux parents d’encadrer et de limiter l’accès à l’ordinateur familial.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas