L'efficacité des médias sociaux sur le marketing se confirme

Par 06 avril 2012 3 commentaires
Marketing numérique

Les entreprises qui ont mis au point des stratégies de communication et de marketing sur les sites sociaux voient une amélioration de leurs ventes. Mais pour certains, il manque encore les moyens de quantifier cet apport.

Plus une marque est engagée sur les réseaux sociaux, plus l'impact s'en ressentirait sur les performances de son entreprise, révèle une étude menée auprès de plus de 300 décideurs par PulsePoint Group, une entreprise de conseil en management et en numérique et l'Economist Intelligence Unit. Interrogées sur leur engagement social*, les entreprises sondées utilisant le plus les médias sociaux réaliseraient jusqu'à quatre fois plus d'affaires que les sociétés les moins actives. Et selon le rapport, ce sont les cadres eux-mêmes qui auraient un rôle essentiel à jouer pour amener les entreprises à intégrer le numérique dans les plans stratégiques.

Un impact mesurable?

Notamment parce que les premiers résultats des stratégies numériques menées commencent à être chiffrables, et qu'ils auront donc plus de facilité à convaincre. En effet, "nous assistons à un tournant au cours duquel de nombreuses organisations passent d'une phase d'expérimentation des réseaux sociaux à la réalisation de résultats tangibles et mesurables sur leurs investissements", pense Paul Walker de PulsePoint Group. Ainsi, les deux principaux secteurs sur lesquels les cadres pensent que l'engagement social a une réelle valeur, sont ceux de l'amélioration de l'efficacité des opérations marketing et des ventes (84%) et l'augmentation des ventes et des parts de marché (81%). Toutefois, 28% des décideurs ne croient pas encore à l'impact de cet engagement social sur les résultats de leurs sociétés.

Une mutation qui dépend des cadres

La raison invoquée? Malgré les premiers résultats, l'incapacité à évaluer le réel retour sur investissement (45%). Pour les convaincre d'utiliser ces outils numériques, il faudrait du coup mettre au point des systèmes d'évaluation concrets permettant d'avoir des retours mesurables précis pour se rendre compte de leurs apports. L'étude montre que les benchmarks (33%) et les indicateurs clés de performance (30%) seront les principales approches pour mesurer l'engagement social dans les deux prochaines années.

*On entend par "engagement social" une entreprise qui parvient à mobiliser activement et instaurer un dialogue productif avec ses employés, ses clients, ses partenaires... via les médias sociaux.

Haut de page

3 Commentaires

Bonjour,

En tant que CEO de l'agence EXPERT is Me http://www.expertisme.com, qui détecte les tendances et les évolutions pour accompagner les Grands Comptes, PME, PMI, Marques, Politiciens, Consultants, Personnalités… qui veulent se démarquer et gagner en visibilité sur la toile d’une manière pérenne et efficiente, je partage grandement votre analyse.

Accompagnant des grands comptes mais aussi des PME et PMI, nous faisons systématiquement le constat (chiffres à l'appui) que l'engagement d'une entreprise sur les réseaux sociaux se répercute sur son chiffre d'affaires.

Pour cela, il faut que la direction générale adhère au projet global et qu'elle soit convaincue du projet et qu'elle organise la mise en oeuvre d'une stratégie transversale qui inclut en fin de chaîne les médias sociaux.
Ceci peut engendrer parfois une réorganisation des process d'organisation notamment marketing, commerciaux, CRM, techniques.... et bien entendu de communication interne et externe.

Ce projet doit devenir un projet d'entreprise avec des objectifs et des résultats attendus dont ils faut dès le début définir des KPI's avec des éléments de mesure, même si ceux-çi doivent évoluer au fur et à mesure de la durée de vie du projet.

Ainsi et pour ne citer qu'un exemple, un traiteur (BtoB) que nous avons accompagné sur son évolution digitale, s'est vu contraint de modifier les missions initiales de ses commerciaux qui faisaient principalement du télémarketing avec un taux de retour moyen de prise de RDV de 3/1000 en chef de projet pour répondre à l'augmentation du nombre de devis nouveaux.

En effet, la mise en place de la stratégie digitale globale a permit de générer 70% de "new business" et a ainsi modifier les commerciaux en chefs de projet pour répondre aux demandes de devis puis pour closer les affaires en cours.
Cela c'est accompagné d'une augmentation de 30 % du Chiffres d'affaires et tout cela pour un budget de moins de 5 KE.

C'ets par ce type d'exemple, que je peux que conseiller aux PME / PMI de se lancer sur les réseaux sociaux avec une démarche marketing et de communication digitale réfléchie et respectant les bonnes pratiques.
Bien entendu, nous serons à vos côtés si vous souhaitez que nous vous accompagnons dans votre réflexion.
N'hésitez pas à bous contacter pour plus d'informations.

http://www.expertisme.com

Soumis par Laurent Rignault CEO de l'Agence EXPERT is ME ! (non vérifié) - le 10 avril 2012 à 09h03

le WEB SEMANTIQUE et le SOCIAL MARKETING sont représentés par 150 éditeurs et 25 experts + 70 cas témoins (W3C, GOOGLE, SFR, ORANGE, EDELMAN, FORRESTER, CDISCOUNT) sur le seul salon du Mkt 3.0 en EUROPE: http://www.time2market.fr

oubliez les éditeurs du passé, le Mkt 3.0 est lancé : TIME2MARKET & c'est dans 1 mois PORTE DE VERSAILLES / PARIS

Soumis par salonT2M - le 13 avril 2012 à 15h41

Ne vous laissez pas trop facilement attirer par les sirènes des fournisseurs de services trop rapidement. L'article affirme que "l'efficacité se confirme" mais son contenu parle au conditionnel et finit par préciser qu'il serait quand même bon de créer quelques outils de mesure, précis si possible... Un sentiment de déjà vu, lu ou entendu sur tant d'autres sujets marketing, vous ne trouvez pas?

Soumis par Hervé (non vérifié) - le 18 avril 2012 à 13h22

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas