La légalité de la licence Wimax détenue par Iliad est contestée par Neuf Cegetel

Par 10 avril 2006
Mots-clés : Smart city

Alors qu'Iliad annonce le lancement de son offre Wimax aux abonnés de Free, Neuf Cegetel conteste la légalité de la procédure par laquelle Iliad a obtenu sa licence Wimax. Après avoir saisi...

Alors qu'Iliad annonce le lancement de son offre Wimax aux abonnés de Free, Neuf Cegetel conteste la légalité de la procédure par laquelle Iliad a obtenu sa licence Wimax. Après avoir saisi l'Arcep, l'opérateur alternatif né de la fusion de Neuf Télécom et de Cegetel amène l'affaire devant le Conseil d'Etat.
 
Ce qui devait arriver arriva. Free avait déclenché un bon nombres de spéculations à l'annonce du rachat d'Altitude Télécom, opérateur normand seul détenteur d'une licence Wimax nationale. Vendredi dernier, Iliad a enfin déclaré qu'il allait rendre disponible une offre Wimax à ses abonnés haut débit Free, sans pour autant donner de précisions concrètes.
 
L'annonce a fait l'effet d'une bombe et Neuf Cegetel en a profité pour crier à nouveau sur les toits qu'Iliad avait illégalement acquis la licence nationale qu'elle souhaite exploiter.
 
Dans son communiqué, Iliad avait bien précisé "qu'on avait demandé l'abrogation de la licence" à l'Arcep mais que l'autorité de régulation avait refusé cette requête. La maison mère de Free avait aussi pris la peine de signaler que cette demande avait été renouvelée, cette fois-ci devant le Conseil d'Etat.
 
D'après Les Echos, le plaignant est en fait Neuf Cegetel. Revenons à la case départ. Neuf Télécom était le premier détenteur de la licence Wimax nationale mais n'en voyant pas encore les potentialités, l'opérateur avait jugé qu'elle n'était qu'un centre de coûts et avait donc décidé de la rendre à l'Arcep.
 
Altitude s'était alors porté demandeur de la licence nationale et l'Arcep avait jugé qu'il y avait état de "rareté" puisqu'il y avait deux licences à attribuer et un seul demandeur. L'opérateur normand a donc obtenu la licence.
 
En septembre dernier, Iliad a racheté Altitude Télécom et a, de ce fait, mis la main sur la licence nationale de l'opérateur. Neuf Télécom conteste la procédure d'attribution de la licence à Altitude arguant que la deuxième licence est l'objet d'une sélection par étape et par région. Après un arbitrage en sa défaveur de la part de l'Arcep, Neuf Cegetel décide de saisir le Conseil d'Etat.
 
Quant à l'énigmatique offre Wimax proposée par Iliad, Les Echos parlent de la commercialisation de récepteurs "pour une centaines d'euros". Reste à savoir quel va être le prix exact de ces dispositifs mais aussi quelle va être leur taille. On imagine mal les Français se baladant avec des antennes d'un mètre de haut pour capter des ondes Wimax...
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 10/04/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas