L'engouement pour le cloud bénéficie au marché des centres de données

Par 13 juillet 2011
Mots-clés : Smart city, Europe
Cloud computing

Les solutions hébergées dans les nuages sont un facteur clé du développement de data centers, en particulier en Europe, au Moyen Orient et en Afrique. Encore faut-il en faire des outils bien adaptés aux besoins.

 

Les investissements dans des infrastructures de centres de données ont de fortes chances de passer de 29 milliards de dollars en 2010 à 40 milliards en 2015, estime Canalys dans une étude. Cela, dans les régions d'Europe, du Moyen Orient et d'Afrique. Si les serveurs ont de fortes chances de rester les principaux acteurs de ce marché, le cabinet estime que les marchés de la virtualisation et du stockage vont de plus en plus compter. Et selon lui, c'est le développement de cloud privés et publics qui devrait stimuler cette transformation, en enregistrant une croissance annuelle d'environ 6 %.

Des infrastructures dans les nuages

En effet, cela devrait accélérer le passage de salles de serveurs appartenant aux entreprises et de petits data centers à de plus grands centres, dont la responsabilité incombe à la société qui les utilise ou à une tierce entreprise qui les gère. "La transformation des data center s'est imposée comme un sujet clé ces dernières années, avec l’idée de centraliser les équipements informatiques, le stockage de données, et les ressources du réseau pour faciliter le déploiement du cloud computing", note à ce sujet Matthew Ball, directeur du secteur Services aux entreprises chez Canalys. Et d'ajouter : "Les centres de données vont du coup devoir améliorer leur niveau de services, en combinant croissance des données et du haut-débit, avec des architectures de plus en plus complexes". Le tout en réussissant à réduire leur empreinte carbone et à occuper le moins d'espace possible.

Miser sur les services

C'est donc le niveau de services proposés qui devrait faire la différence entre les fournisseurs, d'autant que, explique Canalys, les entreprises ont des budgets moins serrés pour investir dans le cloud. Pour une société, le challenge sera de cibler une taille de data center répondant véritablement à ses besoins de stockage, et de ressources réseau, pour que les capacités offertes soient en adéquation avec la demande. A noter que sur une échelle globale, le marché devrait croître environ de 7 % par an, pour atteindre les 149 milliards de dollars en 2015 (contre 107 en 2010).

 

 

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas