L'entreprenariat n'est pas l'apanage des jeunes

Par 10 février 2012 Laisser un commentaire
jeune entrepreneur devant un mur de code

On associe souvent innovation technologies et jeunesse, mais les créateurs qui réussissent ont en moyenne 39 ans. Dans ce secteur, les jeunes ont certains avantages, mais pas tous.

Dans la culture moderne, l'image du jeune créateur de start-up a été idéalisée, mais nouveau visage et idées révolutionnaires ne riment pas toujours avec succès. En réalité, selon l'étude Education and Tech Entrepreneurship disponible sur the Social Science Research Network, l'âge moyen des créateurs d'entreprises technologiques américaines ayant connu le succès est de 39 ans. L'étude a trouvé « deux fois plus de créateurs gagnants chez les plus de 50 ans que chez les moins de 25 ans et deux fois plus chez les plus de 60 ans que chez les moins de 20 ans. Chacun peut donc atteindre le succès, mais l'âge est un avantage décisif. » Malgré l'opinion répandue que les génies en herbe devraient faire l'impasse sur le collège pour entrer tout de suite dans la vie professionnelle, ce qui contribue le plus au succès est la facilité de collaboration, l'aisance dans la finance, les marchés, les prix des produits et les canaux de distribution, et la capacité à faire face au rejet et à l'échec, caractéristiques plus présentes et développées chez les personnes d'âge mûr.

Malgré le risque d'échec, les jeunes CEO ont leurs atouts

Les jeunes CEO peuvent avoir plus de facilités à lever du capital à risque, grâce au magnétisme exercé par les idées innovantes. De 1997 à 2007, le secteur technologique s'est développé en même temps que la présence de jeunes entrepreneurs technologiques s'affirmait, mais les données démontrent qu'il ne s'agit pas là d'un développement durable. Les entreprises qui ont le mieux réussi ne sont pas financées par le capital à risque, et celles qui l'ont été doivent faire face à la stagnation ou à la régression de leurs revenus. La plupart des entreprises basées sur les idées qui ont favorisé les résultats des jeunes se sont avérées des investissements moins sûrs ou ont échoué. Mais, dans la Silicon Valley, un échec est tout simplement une opportunité de recommencer, jusqu'à ce qu'une idée ou un modèle d'entreprise fonctionne. C'est l'atout des jeunes CEO : la flexibilité de s'adapter, tout en accumulant de l'expérience pour le prochain projet.

La science devient de plus en plus complexe et exige l’expertise des seniors

En dehors de l'informatique, la technologie fait surtout des progrès dans la robotique, les nanomatériaux, la biologie synthétique, la médecine ou d'autres domaines complexes. L'innovation dans ces secteurs exige connaissance et contextualisation, pas forcément en faveur de l'échappé de l'Ivy League ou de l'autodidacte précoce chers au paradigme du jeune entrepreneur. C'est le domaine de l'expert et, comme le souligne l'étude, « il n'est pas étonnant que les innovateurs prennent de l'âge », étant donné la complexité croissante de la science. Les jeunes entrepreneurs peuvent apporter des idées révolutionnaires, mais les plus anciens sont plus mûrs et donc plus aptes à collaborer avec leurs pairs de différentes disciplines. Les chercheurs concluent que, bien évidemment, « il n'y a aucune exigence d'âge en matière d'innovation », mais qu'au contraire, les jeunes entrepreneurs et les plus âgés sont indispensables et complémentaires. Les jeunes « sont maîtres dans le développement de logiciels de nouvelle génération » alors que les entrepreneurs plus âgés apportent « des solutions interdisciplinaires pour résoudre les grands défis de l'humanité ». 

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas