L'entretien d'embauche se prépare avec ses connexions éloignées

Par 09 juin 2009
Mots-clés : Smart city

Pour être recommandé dans une entreprise, ou en avoir un aperçu par un de ses employés, il vaut mieux passer par les amis de ses amis que par son réseau direct. Les plates-formes de réseautage facilitent cette mise en contact.

Internet est utile pour approcher les chasseurs de tête, et le monde réel le meilleur moyen de resserrer des liens. On sait maintenant que pour préparer ses entretiens d'embauche, il faut spécifiquement se tourner vers Facebook, LinkedIn et les autres services de réseaux sociaux. En tout cas pour Hilla Dotan, de l'université de Tel-Aviv*. Pourquoi ? Parce qu'ils permettent de chercher plus facilement des personnes travaillant déjà pour la société briguée, dans son réseau proche mais aussi élargi. C'est-à-dire parmi les contacts de ses amis, voire au troisième degré, parmi les contacts des contacts de ses amis. Cette démarche permet également d'être plus crédible auprès du recruteur.
Une crédibilité renforcée
Un contact au second degré paraîtra plus neutre lorsqu'il recommandera le candidat à son employeur. De son côté, le futur employeur ne fera pas directement le lien entre les deux individus, s'il visite leurs pages personnelles sur un réseau social. Ce, contrairement à ce qui peut se produire lorsqu'un employé recommande un ami, qui apparaît sur ses photographies personnelles de Facebook. "Si certains des amis de vos propres amis travaillent dans l'entreprise", conseille Hilla Dotan, "arrangez un rendez-vous entre vous, votre ami et l'ami de votre ami quelques jours avant l'entretien pour discuter de l'emploi".
Cerner la culture de l'entreprise
C'est aussi l'occasion pour le candidat d'arriver à cerner la culture de l'entreprise à laquelle appartient celui qui vous fera passer l'entretien, et d'obtenir quelques informations utiles. À terme, la chercheuse souhaite proposer un outil d'analyse qui identifie sur les réseaux les relations professionnelles de ses contacts. Il automatisera la recherche de personnes utiles à contacter en période de recherche d'emploi. Pour le développer, Hilla Dotan étudie le profil de milliers d'employés d'entreprises américaines, dont ceux de la liste Fortune 500.
* Tel Aviv University's Faculty of Management

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas