L'envers de l'écran tactile est son poste de contrôle

Par 19 décembre 2008

Pour autoriser la navigation sur des écrans tactiles de petite taille, l'université de Toronto développe un appareil dont l'écran se manipule en déplaçant ses doigts à l'arrière de celui-ci. Les pressions du doigt s'affichent sur l'écran.

Naviguer sur un écran tactile de petite taille peut se révéler une tâche ardue. Du côté du groupe Sensors and Devices de Microsoft, la solution est d'utiliser l'espace autour de l'écran. Il travaille sur des mobiles qui embarquent des caméras infrarouges permettant de contrôler le téléphone à distance. L'université de Toronto, de son côté, exploite l'arrière du combiné : elle a développé un appareil tactile qui permet à l'utilisateur d'agir sur l'écran en déplaçant ses doigts de l'autre côté de celui-ci. Le but est de permettre une navigation tactile très précise même sur de tout petits écrans : pour preuve, celui de leur appareil ne mesure pas plus de 6 cm2. Mais le système fonctionnera à terme sur des dispositifs encore plus petits. Applications envisagées : téléphones, vêtements intelligents, bijoux...
Prendre le problème à l'envers
L'appareil, baptisé NanoTouch, fonctionne sur le principe de ce que ses concepteurs appellent la pseudo transparence. Quand une personne manipule le dos de l'écran, le dispositif reconnaît les différentes pressions exercées et affiche en transparence le bout des doigts de l'utilisateur sur l'écran du téléphone. La pression est figurée par un cercle blanc qui imite le soulèvement de l'écran. L'utilisateur peut ainsi se déplacer dans l'espace de l'écran et sélectionner des objets sur le versant apparent de ce dernier sans difficulté. Selon ses concepteurs, il est possible d'effectuer plusieurs pressions en même temps.
Une navigation très précise
Ce qui permet d'envisager la réalisation de tâches très précises. Le dispositif permet ainsi de toucher des points qui ne dépassent pas les 1,8 mm. Les créateurs du système rappellent que les plus petites cibles manipulables sur les écrans tactiles de taille classique sont généralement deux fois plus grandes. Selon The New Scientist, le prototype sera présenté à l'occasion de la conférence Computer and Human Interaction qui se déroulera à Boston en avril 2009. A savoir : l'un des deux concepteurs de l'appareil avait déjà travaillé sur un système de contrôle de l'écran tactile par l'arrière, le LucidTouch. Le système, développé au laboratoire Merl, était d'une taille plus importante. Il affichait en transparence les doigts de l'utilisateur pour une navigation "inversée".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas