L'environnement n'obsède pas les entreprises innovantes

Par 10 octobre 2007
Mots-clés : Smart city

La mise en place de technologies propres n'est pas une priorité pour les sociétés européennes. Pour elles, l'innovation reste synonyme d'amélioration de la qualité de leurs biens et services.

L'amélioration de l'environnement n'est pas la préoccupation majeure des entreprises innovantes, annonce Eurostat, qui livre les résultats de sa quatrième enquête communautaire sur l'innovation. Pour plus d'un tiers des sociétés européennes concernées, c'est en effet l'amélioration de la qualité des biens et des services qui passe en premier. Quant aux sujets liés au développement durable, ils sont relégués aux dernières places. Reste à noter les efforts des firmes chypriotes, qui sont près d'un tiers à considérer la réduction de l'impact sur l'environnement comme initiative majeure dans la course à l'innovation. Celle-ci concernant, selon le Manuel d'Oslo daté de 1997, "les résultats d'une nouvelle évaluation technologique, d'une nouvelle combinaison de technologies existantes ou de l'utilisation d'un autre savoir acquis par l'entreprise".
 
L'innovation sert avant tout à rester en course
 
Selon Eurostat, la principale explication motivant ce manque d'initiatives vertes est que "l'innovation offre le moyen de survivre, de rester sur le marché et d'assurer l'avenir de l'entreprise". Difficile dès lors pour les problématiques environnementales de se faire une place au sein de cette lutte technologique. Des initiatives existent cependant pour inciter les entreprises à "intégrer les aspects environnementaux dans leur processus décisionnel", est-il expliqué dans le rapport. Le plan d'action en faveur des écotechnologies (PAET) a ainsi permis de réaliser de larges progrès sur la période 2005-2006, notamment en contribuant à établir des systèmes de vérification des technologies et des objectifs de performance.
 
Les effets indirects de l'innovation pour l'environnement
Et bonne nouvelle : l'innovation technologique menée par les entreprises, même si elle est uniquement conduite dans un but d'amélioration produits et de l'organisation, peut cependant avoir des retombées indirectes positives pour l'environnement. Ainsi, les sociétés qui souhaitent faire des économies peuvent travailler à réduire l'apport unitaire de matériaux et d'énergie. Une initiative au but économique mais aux retombées environnementales. L'enquête a été menée de 2002 à 2004 auprès des entreprises européennes de plus de dix salariés spécialisées entre autres dans l'industrie manufacturière, les transports et les communications ou encore dans les activités informatiques.
Effets de l'innovation identifiés par les entreprises comme étant très importants pour leurs activités d'innovation, en pourcentage des entreprises innovatrices, moyenne UE-27

Source: Eurostat - Statistiques communautaires de l'innovation, 2004
(cliquez pour agrandir)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas