L'essor du paiement par mobile profite aux opérateurs

Par 22 octobre 2007

Les partenariats entre services financiers et opérateurs mobiles favoriseront le déploiement du m-paiement en accroissant la confiance des utilisateurs. Et permettront aux opérateurs de tirer largement profit de ce nouvel usage.

(cliquez pour agrandir)Le marché du transfert de fonds sur mobile devrait atteindre les 8 milliards de dollars en 2011, annonce ABI Research dans l'étude Mobile Money Services. Un chiffre d'autant plus important que le secteur ne représentait qu'à peine 10 millions de dollars en 2006. Selon le cabinet, ce nouveau mode de transaction devrait modifier radicalement notre rapport au paiement, notamment dans les pays émergents. A plus court terme, il représente surtout une opportunité importante pour les opérateurs de tirer davantage de revenus des investissements de réseaux existants.

Un marché lucratif pour les opérateurs

"Les premiers systèmes de transfert de fonds sur mobile en Europe et aux Etats-Unis a concerné une population restreinte, principalement des étudiants et leur famille et proches", souligne Jonathan Collins, analyste principal chez ABI. Et d'ajouter : "Mais le potentiel reste immense d'agrandir la base utilisateurs à travers des partenariats clé, c'est-à-dire entre les opérateurs mobiles et les compagnies de services financiers". Ces rapprochements entre opérateurs et services financiers devraient fournir une base de confiance solide pour développer d'autres applications comme le paiement sans contact.
 
Des systèmes qui se multiplient
 
"Cette confiance place les opérateurs mobiles qui délivrent des applications de transfert d'argent au premier rang du développement de nouveaux services lucratifs", conclut Jonathan Collins. Le marché, longtemps confidentiel, commence d'ailleurs déjà à prendre de l'ampleur. Certains fournisseurs proposent des offres de portée nationale et internationale, notamment aux Philippines. Aux Etats-Unis, la solution Obopay a signé des partenariats séparés avec des services financiers comme Citibank et des opérateurs comme Verizon Wireless. ABI rappelle également la présence, actuelle et à venir, d'acteurs d'Internet comme Paypal, Amazon et Google sur le marché du paiement mobile.
 

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas