L'Etat français cède 6 % de France Télécom

Par 06 juin 2005
Mots-clés : Digital Working, Europe

L'Etat et le nouveau gouvernement ont besoin d'argent frais, mais aussi de faire preuve de dynamisme pour bien commencer la nouvelle ère politique ouverte après le refus du traité constitutionnel...

L'Etat et le nouveau gouvernement ont besoin d'argent frais, mais aussi de faire preuve de dynamisme pour bien commencer la nouvelle ère politique ouverte après le refus du traité constitutionnel européen par les Français. Le ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie a donc annoncé hier, à l'issue d'un séminaire à Matignon, que l'Etat avait engagé la cession d'une partie de son capital détenu dans l'opérateur historique France Télécom.
Après avoir vendu 10 % de l'opérateur au mois de septembre 2004 et être ainsi passé au dessous des 50 % au capital de France Télécom, l'Etat continue de se désengager. Aujourd'hui, il s'agit de vendre une part comprise entre 6 et 8 %. Entre 152 et 198 millions d'actions vont être proposées à des investisseurs institutionnels qui rempliront les caisses de l'Etat : ce dernier pourrait empocher entre 3,5 et 4,5 milliards d'euros si l'on se réfère au cours de clôture de l'action France Télécom vendredi soir dernier.
L'Etat n'a pas tardé à mettre en vente ses actions, puisque son engagement à ne pas vendre de parts de l'opérateur historique est arrivé à échéance samedi soir. Dans un communiqué de presse, le ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie précise qu'au terme de ce placement, selon le nombre d'actions effectivement cédées, l'Etat détiendra entre 33 % et 35 % du capital de France Télécom.
"L'Etat entend demeurer un actionnaire significatif au capital de France Télécom à moyen terme.
Comme le prévoit la loi, et afin d'associer davantage les salariés et anciens salariés de l'entreprise à son développement, une offre spécifique assortie de conditions préférentielles leur sera ultérieurement proposée par l'Etat".
(Atelier groupe BNP Paribas - 06/06/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas