L'étude de l'environnement passe par la visualisation en 3D

Par 17 septembre 2007

Un chercheur affirme l'importance des logiciels de virtualisation du globe terrestre pour la recherche scientifique. Ces systèmes permettent une meilleure compréhension de certains phénomènes naturels...

Un chercheur affirme l'importance des logiciels de virtualisation du globe terrestre pour la recherche scientifique. Ces systèmes permettent une meilleure compréhension de certains phénomènes naturels.
 
Les systèmes de visualisation en 3D du globe terrestre peuvent aider à la recherche scientifique. Selon un scientifique de l'université de Reading, les logiciels comme Google Earth - un logiciel de représentation de la Terre en 3D qui permet la superposition de plusieurs informations, notamment personnelles - aident à visualiser des données scientifiques et environnementales complexes, comme les variations de températures de l'eau causées par l'ouragan Katrina dans le Golfe du Mexique. "La visualisation est extrêmement importante pour révéler de nouvelles informations à propos des procédés environnementaux, de l'endroit où survient la manifestation à son impact à l'échelle globale", souligne le chercheur, Jon Blower, dans un article récompensé par l'UK e-Science All Hands Meeting de Nottingham..
 
Des phénomènes naturels révélés
 
Les photos satellites concernant Katrina autorisent la visualisation des différentiels de températures de la mer, grâce à des indices de couleurs. "L'image montre comment l'ouragan a rafraîchi les eaux situées dans la région à l'est de la tempête", souligne Jon Blower, qui explique également que la vision d'une vidéo a révélé les mécanismes qui définissent comment la tempête et l'océan s'affectent mutuellement. Autre utilisation éventuelle de ces logiciels de représentation du globe : la possibilité pour les chercheurs de mettre en pratique leurs théories grâce à des données réelles. "Un globe virtuel permet aux scientifiques de vérifier certains faits à différentes échelles", ajoute Jon Blower.
 
Prédire certains comportements animaux
 
Enfin, le responsable de l'étude souligne l'importance des logiciels de virtualisation pour améliorer la direction de certaines missions. Des membres de la British Antartic Survey ont ainsi combiné les données enregistrées sur les mouvements des pingouins à des images satellites représentant des zones où la nourriture se concentre afin de déterminer les lieux susceptibles d'être adoptés prochainement par ces animaux. "Les exemples sur l'aide que peuvent nous apporter les globes virtuels pour découvrir et explorer de nouvelles pistes sur le fonctionnement du monde sont nombreux", conclut le chercheur. D'autant que, selon lui, ces logiciels devraient rendre possible dans le futur la visualisation d'images sous-marines et souterraines.
 
      
Exemple d'images obtenues par les scientifiques sur Google Earth 
(cliquez pour agrandir)
 
A ce sujet voir aussi :

Le site mis en place par Jon Blower et son équipe

Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas