L'euro suscite davantage d'appréhension.

Par 14 mars 2000
Mots-clés : Europe

Dans l'ensemble des cinq pays concernés par le baromètre "Tendances des opinions publiques européennes" Ipsos-AFP de février 2000, les jugements positifs concernant l'euro passent de 61 % en novembr...

Dans l'ensemble des cinq pays concernés par le baromètre "Tendances des
opinions publiques européennes" Ipsos-AFP de février 2000, les jugements
positifs concernant l'euro passent de 61 % en novembre 1999 à 53 % en
février 2000. Les opinions négatives à l'égard de l'euro progressent
parallèlement de neuf points.
Tous les pays concernés par cette étude sont touchés par ce mouvement, et
plus particulièrement le Royaume-Uni ainsi que l'Allemagne.
Au Royaume-Uni, 36 % seulement sont désormais favorables à la monnaie
unique, contre 58 % d'opinions négatives. En Allemagne, 51 % des personnes
interrogées ont désormais une "opinion négative" de l'euro.
On enregistre ainsi un recul de six points d'opinions favorables en
Allemagne, de huit points en Espagne, de six points en France, de huit
points en Italie et de onze points au Royaume-Uni.
(Christine Weissrock - Atelier Paribas 14/03/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas