L'Europe fixe un plan quinquennal pour dynamiser l'économie numérique

Par 02 juin 2005
Mots-clés : Asie-Pacifique, Europe

La Commission européenne vient de lancer un plan quinquennal définissant sa stratégie pour dynamiser l'économie numérique. L'initiative i2010 - société européenne de l'information pour 2010 - vise

La Commission européenne vient de lancer un plan quinquennal définissant sa stratégie pour dynamiser l'économie numérique. L'initiative i2010 - société européenne de l'information pour 2010 - vise à soutenir la croissance et l'emploi dans la société de l'information et les médias. Elle est aussi une stratégie globale de modernisation et de déploiement de l'ensemble des instruments d'action dont dispose l'Union européenne pour encourager le développement de l'économie numérique : réglementation, recherche et partenariats avec le secteur privé.

La Commission a notamment prévu de soutenir les réseaux sécurisés à large bande et à haut débit offrant des contenus riches et diversifiés en Europe. Viviane Reding, commissaire européenne chargée de la société de l'information et des médias, a ainsi évoqué une véritable "éclosion de la convergence numérique", avec l'émergence de la communication vocale par IP, de la télévision sur IP, de la musique en ligne, des films sur téléphone mobile, etc.

"Pour renforcer les investissements dans ce secteur porteur de l'économie, nous devons mettre en place un régime cohérent pour l'économie numérique en Europe, qui soit orienté vers le marché, souple et à l'épreuve du temps. Et nous devons concentrer nos dépenses de recherche sur les technologies de l'information et des communications les plus décisives, comme la nano-électronique".

Dans son initiative i2010, la Commission a défini trois priorités :

1 - Créer un marché unique, ouvert et concurrentiel, au sein de l'Union dans le domaine des services de la société de l'information et des médias . Pour favoriser la convergence technologique par la convergence des politiques, la Commission proposera une politique efficace de gestion du spectre radioélectrique en Europe (2005), une modernisation des règles régissant les services des médias audiovisuels (fin 2005), une actualisation du cadre réglementaire applicable aux communications électroniques (2006), une stratégie pour une société de l'information sûre (2006) et une approche globale de la gestion efficace et interopérable des droits numériques (2006/2007).

2 - Accroître de 80 % les investissements de l'Union dans la recherche relative aux technologies de l'information et des communications (TIC) . L'Europe, qui n'investit que 80 euros par habitant dans la recherche sur les TIC , est particulièrement en retard par rapport à d'autres pays comme le Japon ( 350 euros ) et les États-Unis (400 euros). Augmentation des budgets, mais aussi meilleure intégration des petites et moyennes entreprises dans les projets de recherche.

3 - Encourager la participation de tous à la société de l'information en Europe . Pour combler le fossé entre ceux qui ont accès à la société de l'information et ceux qui en sont exclus, la Commission proposera un plan d'action sur les services en ligne orientés vers le citoyen (2006), trois initiatives phares dans le domaine des TIC axées sur la qualité de la vie (technologies pour une société vieillissante, voitures intelligentes, bibliothèques numériques) et des actions visant à réduire la fracture numérique, qu'elle soit de nature géographique ou sociale (2008).

(Atelier groupe BNP Paribas - 02/06/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas