L'Europe renforce sa position dans le marché des logiciels

Par 22 avril 2011
Mots-clés : Smart city, Europe
Croissance de marché

C'est en France, en Allemagne et en Grande-Bretagne que se concentre l'industrie des logiciels en Europe. Un marché dynamique tiré par les applications centrales, industrielles et les logiciels en tant que services.

Les 100 meilleurs fournisseurs de logiciels européens représenteraient 20% du marché international en 2009. C'est ce que dévoile le cabinet de conseil IDC qui précise que ce chiffre concerne les systèmes centraux et transversaux de gestion d'entreprise et les applications industrielles. Par ailleurs, les solutions de middleware*, de systèmes d'information et de gestion d'infrastructure représenteraient 5 % des  parts de marché. Pour IDC, il est important que les applications utilisées par les entreprises soient développées localement, afin de respecter une cohérence législative, de pratiques, de langages etc.

Vers les SaaS

Les distributeurs de solutions SaaS (Software as a Service) voient de grandes opportunités en Europe puisque le segment croît cinq fois plus vite chaque année que l'ensemble du marché des logiciels. Une étude menée auprès de 174 fournisseurs de SaaS montre que ces derniers se concentrent plus sur les applications que les infrastructures de systèmes ou encore les logiciels de développement et de déploiement. Pour IDC, la communauté des fournisseurs de SaaS est encore réduite comparée à celles des traditionnels vendeurs de logiciels. Mais elle n'en donne pas moins un indicateur pertinent pour appréhender l'avenir des logiciels en Europe.

Concurrence

On retrouve dans le marché des SaaS le même type de bataille concurrentielle que dans le marché traditionnel des logiciels. A ce titre, près de la moitié des fournisseurs de solutions de gestion d'entreprise en SaaS commercialise également des solutions ERP (progiciels de gestion intégré), et les 58 % restants commercialisent des solutions de gestion de ressource. Pour Bo Lykkegaard, directeur de recherches chez IDC, "La majorité des fournisseurs étudiés ont des revenus annuels de 3 millions de dollars ou moins, et une grande partie d'entre eux sont de petits fournisseurs, ce qui représente un important nombre de start-up en Europe".

* logiciels permettant aux programmes de communiquer entre eux

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas