L'eye-Phone garde l'oeil ouvert sur le monde

Par 14 avril 2008 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Le logiciel propose au propriétaire d'un téléphone de lui envoyer des informations sur n'importe quel lieu ou monument photographié. Ce, en combinant un logiciel de reconnaissance d'images à un système de géolocalisation.

Les voyageurs pouvaient déjà utiliser leur téléphone pour photographier un texte en langue étrangère et en obtenir une traduction directement sur leur écran. L'eye-Phone passe également par l'image pour envoyer de l'information sur un portable avec un but : faire de ce dernier un véritable guide touristique en permettant aux utilisateurs d'accéder à du contenu culturel et informatif en tout lieu. Le système, développé par la société SuperWise Technologies AG, fait appel au système d'intelligence artificielle Apollo. Celui-ci, évolutif, est capable de reconnaître des objets et des lieux à partir de simples images. Ce, quels que soient l'angle de prise, la qualité de la lumière et du grain de l'image. En effet, il utilise un capteur d'angle qui lui permet d'identifier celui sous lequel la photographie a été prise et de conceptualiser ainsi l'objet ou le lieu photographié comme s'il le voyait de face. Et ce n'est pas tout : pour identifier avec précision le site mis en photo et être capable de le relier à une information, l'eye-Phone fait également appel à des services de systèmes de navigation par satellite - ici Galileo - et à des outils de classement automatique de l'information par pertinence.
Des données culturelles et informatives
Pour en profiter, l'utilisateur doit simplement prendre un cliché de l'endroit - montagne, monument historique, arbre, ville historique, etc. - dont il souhaite obtenir plus d'informations. Il envoie ensuite la photographie à la base de données qui affiche en retour du contenu adéquat. "Le nombre de données reçues dépend du propriétaire du mobile", souligne Ernst Pechtl, l'un des fondateurs du projet. "Si le résumé affiché automatiquement ne lui suffit pas, il peut cliquer sur une icône lui permettant d'accéder à des informations sur le lieu et classées par thèmes : tourisme, sécurité, science…", ajoute-t-il. Le dispositif ne sera cependant pas disponible sur tous les téléphones intégrant un appareil photo : pour indiquer avec précision la zone de recherche, les utilisateurs doivent entourer le lieu qui les intéresse avec un stylet.
Se rapprocher des opérateurs et des fournisseurs de contenu
Un système qui nécessite donc de posséder un téléphone à écran tactile permettant d'interagir directement avec le contenu affiché à l'écran. Quant aux informations proposées, il est encore difficile d'en connaître la qualité. En effet, si un premier prototype de l'eye-Phone devrait être disponible aux environs du mois de juin de cette année, il faudra encore près de deux années de développement pour conclure des accords avec les opérateurs et trouver des partenariats durables avec les fournisseurs de contenu touristique et informatif. Il devrait alors être proposé aux utilisateurs en option au moment de l'achat de leur téléphone. Son paiement sera inclu dans le forfait. Si sa fonction principale sera de permettre d'obtenir des renseignements touristiques, il devrait également se révéler utile dans de nombreuses autres situations, notamment d'urgence, en permettant de connaître les adresses de médecins proches d'une place de village. A noter : l'eye-Phone a gagné le prix régional de la Bavière à l'occasion de la European Satellite Navigation Competition 2007.

Haut de page

1 Commentaire

ce magnefique

Soumis par hamdan (non vérifié) - le 08 juin 2008 à 13h06

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas