Quand l'holographie s'invite dans les téléconférences

Par 26 novembre 2009 2 commentaires
Mots-clés : Smart city

Musion propose un système de téléprésence holographique qui affiche une image réaliste de la personne filmée. Le but : rendre plus conviviales les sessions de travail à distance.

Le monde du spectacle utilise déjà les systèmes holographiques pour donner l’illusion qu’une personne est sur scène alors qu’elle est située dans une autre pièce. Musion veut désormais adapter le procédé en entreprise. Elle a développé une technique appliquée dans le cadre de présentations professionnelles. La personne apparaît sur scène comme si elle était vraiment dans la salle. A terme, celle-ci pourra être utilisée pour réaliser des téléconférences. "Lors de réunions à distance, toute une partie des échanges se fait de manière non verbale", explique à L’Atelier Jean-Luc Metzger, sociologue et directeur d’étude chez Orange Labs. "Un tel système permettrait de faire passer ces messages mieux qu’à travers un simple écran". Pour donner l'illusion de présence, l'individu est filmé contre un fond noir, dans une salle éclairée par des lampes LED.
Un film en polyester incliné à 45°
Il faut un nombre conséquent de lumières de fonds pour créer un effet de halo", explique au New Scientist Ian O'Connell, directeur de Musion. "Cela permet un rendu final impeccable". A l’autre bout, une installation spéciale est également nécessaire. L’image est d’abord affichée au sol sur une surface réfléchissante par un projecteur haute définition. Elle est reflétée à travers un film transparent incliné à 45° du sol. C’est cela qui donne un rendu en trois dimensions. Comme Ian O’Connell l’explique au New Scientist, Musion utilise un film en polyester étiré et d’une épaisseur d’à peine un dixième de millimètre. "La surface doit être parfaitement lisse et plate pour que l’image réfléchie ne soit pas déformée", explique-t-il.
Une nouvelle forme de téléprésence à long terme ?
Pour transférer l’image de la zone de tournage au lieu de conférence, il est nécessaire d’employer une connexion à très grande vitesse par fibre optique. Bémol : ajouté au matériel, cela en fait une solution extrêmement coûteuse (qui se mesure en dizaine de milliers d’euros). Mais le directeur de Musion considère que le prix du matériel va diminuer de manière drastique, autorisant une application plus large en entreprises. Un usage à domicile ou dans de petites filiales pourrait cependant s’avérer difficile. "Si le système n’est pas très simple d’utilisation et qu’il demande beaucoup de réglages, certains employés se sentiront démunis", ajoute Jean-Luc Metzger. "D’autant qu’il n’y aura pas de technicien à disposition pour les assister sur place".

Haut de page

2 Commentaires

peut une solution plus simple et moins chère? > La visioconférence en 3D grace à la Wii :)
>> http://shr.im/3XDX

Soumis par sunysky (non vérifié) - le 26 novembre 2009 à 18h17

Sur http://www.wipo.int vous trouverez les brevets déposés par Musion. Je m'étonne ils aient pu déposer des brevets sur des trucs que les magiciens utilisaient au 19e siècle. S'il vous plait ne tombez pas dans la com de Musion en relayant l'idée d'holographie. Il y a autant d'holographie dans leur système que dans le fait de mettre un drap sur le papier peint du mur de votre salon pour projeter des diapositives...

Soumis par Thierry Blandet (non vérifié) - le 26 novembre 2009 à 19h47

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas