Liberty Surf finalise la prise de contrôle d’Intercall.

Par 21 mai 2001
Mots-clés : Smart city, Europe

Au 1er trimestre 2001, Intercall a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 10,40 millions d’euros, à comparer aux 12,50 millions d’euros réalisés au 1er trimestre 2000, en tenant compte de la ce...

Au 1er trimestre 2001, Intercall a réalisé un chiffre d’affaires consolidé
de 10,40 millions d’euros, à comparer aux 12,50 millions d’euros réalisés
au 1er trimestre 2000, en tenant compte de la cession de la filiale
Intercall Italie le 24/12/2000. Le chiffre d’affaires pro-forma (hors CA
Italie) varie de – 1,07 %. (10,51 millions d’euros).
Ce résultat est dû essentiellement aux effets directs de la mise en
redressement judiciaire de la société: mise en veille du développement
commercial de l’activité mobile et des nouveaux projets et attentisme
général des clients.
Le Tribunal de Commerce de Nanterre a confirmé le 24 avril dernier
l’homologation du plan de continuation de la société Intercall présenté
par le groupe Liberty Surf Tiscali. Cette reprise va permettre de relancer
les ventes ainsi que l’activité mobile dès juin.
Conformément aux engagements pris dans le cadre de ce plan de
continuation, Liberty Surf va souscrire, dans les prochains jours, 5 380
404 actions nouvelles émises par Intercall pour un prix global d’environ
8,5 millions d’euros, dans le cadre de l’augmentation de capital qui lui
est réservée.
A l’issue de cette opération, Liberty Surf détiendra plus des deux tiers
du capital d’Intercall.
Claude Benchetrit conservera ses fonctions de président du conseil
d’administration d’Intercall.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 22/05/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas