L'identification mobile appelée à se standardiser

Par 28 août 2009 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Les systèmes d'identification portables sont proches de la généralisation. Leur multiplication soulève des questions d'interopérabilité et de normalisation.

La biométrie n’est plus, loin s’en faut, cantonnée au domaine militaire ou aux complexes industriels de pointe. Le développement de l’identification mobile dans la police, la douane, l’armée ou encore l’hôpital annonce une banalisation qui n’est pas sans poser quelques questions. C’est pourquoi le National Institute of Standards and Technology a jugé nécessaire de proposer des recommandations pour encadrer au mieux cette généralisation. Elles viseront également à assurer une meilleure qualité biométrique, à améliorer la fiabilité des produits et à assurer la compatibilité avec les systèmes existants.
Le souci de l’interopérabilité
L’absence d’interopérabilité est l’un des principaux problèmes que cherche à résoudre ce rapport. Actuellement, les données acquises grâce à un système d’identification mobile donné peuvent rarement êtres utilisées par un autre, même s’il s’agit de la même biométrie. Dans le cas de la capture du dessin des doigts, ce pourra être à cause de résolutions de scanner non compatibles, de l’utilisation d’une taille d’image plutôt qu’une autre ou tout simplement la comparaison d’empreintes de doigts différents. C’est pourquoi le NIST propose un ensemble de bonnes pratiques sur la manière d’effectuer un relevé d’empreintes, aussi bien du point de vue pratique que du point de vue technique (résolution, algorithmes, senseurs, compression...).
Les protocoles de communication également en question
Le problème de compatibilité se pose également entre ces appareils mobiles et les stations d’identification fixes. Ces dernières capturent un échantillon biométrique et le comparent avec une base de données embarquée dans la station. Les appareils mobiles, en revanche, ne sont pas prévus pour être reliés à une base de données plus large. Le système comparera le résultat avec une base de données interne plus petite. Dans certains cas, les données seront transmises à un répertoire situé dans un véhicule proche. Les protocoles de communication de donnée et la connectivité figurent donc également au rang des sujets étudiés par ce rapport. Le guide complet et l’ensemble des recommandations sont disponibles ici.
* qui dépend du Département du Commerce américain

Haut de page

1 Commentaire

Très intéressant comme article.
Mais SVP relisez vous avant d'éditer.Oui, cet article a été totalement oublié du processus de validation...
Merci de l'alerte.
Cordialement,
La rédaction

Soumis par PAGE (non vérifié) - le 31 août 2009 à 09h20

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas