L'Idiap fait rentrer les réunions de travail dans la mémoire de l'entreprise

Par 30 janvier 2009
Mots-clés : Smart city

Son logiciel d'archivage et de recherche découpe réunions et conférences en trois formats afin d'en retrouver plus facilement le contenu. C'est le texte présent sur les Powerpoint qui permet de remonter l'information.

Pour permettre aux entreprises de disposer plus facilement des informations échangées dans le cadre de conférences et réunions de travail, une équipe de l’Institut de recherche Idiap a développé une solution d’archivage et de recherche de contenu. Celle-ci enregistre les présentations sous trois formats : vidéo, son et documents projetés (Powerpoint…). Chaque format est relié aux autres. Cette manière d’archiver le contenu en facilite la recherche : les scientifiques ont ainsi mis au point un moteur de recherche qui permet ensuite de requêter par mot-clé dans les documents de présentation, qu’ils appellent les diapositives. Le logiciel reconnaît le texte qui y est présenté et l’associe directement à une séquence audio-vidéo.
Chercher du texte dans le corps de la diapositive
Ces documents sont analysés par le système comme une image, c’est-à-dire comme une suite de pixels indépendants. Il est capable de détecter la présence de texte même si celui-ci est affiché au sein d’un graphique ou d’une illustration. Une fois détecté, il l’analyse. Selon ses concepteurs, l’un des grands avantages est que le logiciel autorise une plus grande précision dans la recherche que si celle-ci ne s’effectuait que sur des mots-clés enregistrés par les utilisateurs pour qualifier leurs diapositives. Un tel dispositif permettra aux collaborateurs de profiter de ces ressources, notamment quand ils travaillent pour une filiale ou à l’étranger.
Vers une intégration de ressources vocales
Il donne aussi la possibilité de constituer une mémoire de l’entreprise. Le logiciel a été développé dans le cadre du pôle de recherche national IM2. Les chercheurs sont désormais dans la phase de commercialisation : ils ont créé une entreprise, Klewel, pour vendre leur produit. Parmi leurs clients, ils citent Nestlé et l’Unicef. Leur prochain objectif est d’intégrer des solutions de reconnaissance vocale dans le système afin d’effectuer des requêtes sur les séquences audio-vidéo. Le problème à régler étant celui du bruit ambiant qui règne lors de telles réunions, et qui rend difficile le ciblage sur les propos seuls des orateurs.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas