L'imprécision est la clé d'une recherche efficace

Par 27 avril 2010
Mots-clés : Smart city

InfinityV3 balaie bases de données internes et disponibles sur le web en proposant aux utilisateurs d'indiquer un pourcentage de similarité à respecter entre la requête tapée et les résultats proposés.

Affiner la recherche passe par l'acceptation de l'imprécision, rappelle Columba Global Systems. L'entreprise irlandaise propose ainsi un moteur qui explore des bases de données - en interne et sur le web - en prenant en compte les erreurs éventuelles d'une requête. Baptisé InfinityV3, le système permet ainsi aux utilisateurs de préciser, ou au contraire d'élargir, leurs exigences. "Nous donnons la possibilité à nos clients de déterminer eux-mêmes le seuil de tolérance qu'ils attendent du moteur de recherche", explique à L'Atelier Norm Hosken, président directeur général de la société. "Il suffit d'indiquer un pourcentage", précise-t-il. En fonction de cette indication, le programme de recherche mis en place intègre une certaine souplesse entre la requête effectuée et l'ensemble des données considérées.
Trouver satisfaction, même en cas d'inexactitude
Par conséquent, lorsqu'un professionnel recherche le nom d'une organisation, par exemple, le système - dit de "correspondance floue" ("fuzzy matching") - va amasser tous les noms qui s'en rapprochent orthographiquement. Ce qui permet à l'utilisateur d'obtenir un résultat, même en cas de coquille ou d'inexactitude, côté internaute ou contenu. Le moteur accède aux serveurs internes de l'entreprise, mais également à des données disponibles sur la Toile. "Si l'entreprise possède les codes d'accès d'une bibliothèque numérique, ou de n'importe quel autre serveur, le système les intègre à la recherche", poursuit le responsable. Il suffit de paramétrer le dispositif, qui affiche ensuite des résultats en fonction des accès de chacun.
Une interface intelligente
Pour faciliter la gestion des données, celles-ci sont organisées de manière visuelle. "Sous forme d'icônes, avec la possibilité de hiérarchiser l'accès aux résultats de la recherche", ajoute le PDG. A noter : des algorithmes de traduction permettent également au système de parcourir des données dans treize langues étrangères (et quatre alphabets). Enfin, comme pour d'autres programmes du même type, InfinityV3 peut être accessible dans les nuages ou sous forme de logiciel bureautique.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas