L'impression, nouvel eldorado de l'électronique jetable

Par 11 décembre 2007
Mots-clés : Future of Retail

Les codes à barres, les emballages et les cartes de crédit passent en mode intelligent grâce aux systèmes d'impression électronique qui les composent.

Le marché de l'électronique à usage unique pèsera plus de 26 milliards de dollars en 2015, annonce le cabinet NanoMarkets. Un succès dû en grande partie à l'apparition de nouvelles techniques d'impression électroniques et de matériaux comme les bio-semiconducteurs (qui utilisent des molécules à base de carbone), qui permettront d'intégrer l'électronique dans un nombre croissant d'objets du quotidien, tels que les cartes de crédit, les emballages, les jeux, les vêtements et le matériel médical. Conséquence de cette généralisation : l'émergence d'une véritable intelligence artificielle, mais également une baisse radicale des prix de produits toujours plus perfectionnés.
Vers une domination de l'étiquetage RFID
Ce nouveau marché devrait se révéler juteux pour les fabricants de matériaux électroniques, qui fourniront pour plus de 17,5 milliards de dollars de produits électroniques à usage unique en 2015. Les encres conductrices peu coûteuses - composées de particules métalliques ou de polymères conducteurs permettant à l'électricité de circuler - seront tout particulièrement plébiscitées pour composer des étiquettes RFID et différents composants électroniques. Le secteur de l'impression d'étiquettes RFID s'imposera d'ailleurs largement, avec un revenu estimé à 12,4 milliards de dollars en 2015. Selon NanoMarkets, la radio-identification, qui promet d'importants changements au niveau du traçage et de la gestion des produits, remplacera les code-barres, notamment sur les emballages.
Le papier électronique trouve sa place en magasin
Autre secteur en plein essor : celui du papier électronique, qui trouvera largement sa place sur les panneaux d'affichage dans les points de vente. La taille du marché est estimée à 1,6 milliards de dollars. Enfin, les techniques d'impression électronique permettront de réaliser des jeux vidéo et de divertissement pour les enfants capables de se connecter à Internet. Au niveau de la bio-électronique, NanoMarkets souligne l'importance que devraient prendre les systèmes de mémoires et de transistors organiques. Ceux-ci seront à l'origine de nombreux produits comme des cartes multi-fonctions et des emballages pharmaceutiques.

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas