L'Inde, vecteur de croissance pour l'industrie informatique américaine ?

Par 27 mars 2012
Indien ordinateur

Les entreprises informatiques indiennes implantées sur le sol américain auraient continué à embaucher et à se présenter comme un vecteur de croissance pour le pays, même pendant la crise.

Avec un commerce bilatéral ayant triplé entre 2001 et 2009, passant ainsi de 18 milliards de dollars engrangés à 60 milliards, les USA auraient trouvé en l'Inde un allié de poids pour faire redémarrer leur croissance. Et en particulier dans le secteur des nouvelles technologies, affirme Nasscom, l'association professionnelle représentant l'industrie informatique indienne dans une étude consacrée aux bénéfices du partenariat entre les deux pays. A vrai dire, l'association avance que même pendant la récession, alors que le chômage a atteint des records, les entreprises informatiques indiennes auraient continué d'embaucher de manière exponentielle.

Création d'emplois...

Certains diront que c'est plutôt l'ensemble du secteur des nouvelles technologies qui permet cette croissance. En effet, bien que le chômage, tous secteurs confondus, s'élève à 9%, l'industrie informatique, quant à elle, ne souffre que de 4%. Néanmoins, il existe bel et bien une croissance du côté de la création d'emploi spécifique aux entreprises indiennes implantées sur le sol américain. Comme en témoigne en effet l'étude, qui dévoile qu'entre 2006 et 2011, le total des emplois générés par ces entreprises aurait pratiquement doublé, passant de 156 000 à 280 000 emplois. Des chiffres particulièrement intéressants pour les États-Unis lorsque l'on prend en compte le fait que ces entreprises embauchent en priorité des citoyens américains. En effet, 3 postes sur 4 sont occupés par des locaux.

et apports financiers

Selon Nasscom, les entreprises indiennes rapporteraient ainsi 15 milliards de dollars au gouvernement américain rien qu'en taxes. De plus, on dénote l'acquisition de 128 entreprises américaines entre 2007 et le premier trimestre 2011. Ce qui aurait sauvé des emplois et porté à 5 milliards de dollars les investissements directs de l'Inde aux États-Unis. Ces investissements auraient d'ailleurs augmenté en tout de 90% sur cette période. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas