L'industrie automobile séduite par le logiciel de simulation d'ESI.

Par 09 juin 1999
Mots-clés : Smart city

Créée en 1973 par quatre ingénieurs, deux Français, un Allemand et un Iranien, la société ESI, spécialisée dans la simulation par logiciels, a débuter dans les études et le conseil en simulation. ...

Créée en 1973 par quatre ingénieurs, deux Français, un Allemand et un
Iranien, la société ESI, spécialisée dans la simulation par logiciels, a
débuter dans les études et le conseil en simulation. Ses principaux
clients appartenaient à l'époque aux secteurs du nucléaire, de la défense
et de l'aéronautique.
Afin de réaliser ces études, ESI développe différents logiciels. L'un de
ses fondateurs met alors au point le logiciel de simulation de crash
Pam-Crash, qui allait devenir le produit phare de la société. Après avoir
prouvé que le crash était réalisable sur ordinateur, tous les
constructeurs automobiles s'intéressent au produit. Les contrats
militaires étant annulés en 1991 (50 % du chiffre d'affaires), la société
décide alors d'industrialiser et de commercialiser ses logiciels. La gamme
de produits s'est enrichie depuis de produits comme Pam-Safe qui permet de
tester les dispositifs de sécurité en automobile.
L'un des utilisateurs les plus avancés, BMW exploite pas moins de 3 000
copies de Pam-Crash pour définir la voiture annoncée comme la plus sûre du
marché.
Un modèle "biofidèle", capable de représenter les os, la peau, les
muscles, etc. a été développé par ESI. Grâce à ce modèle, les ingénieurs
peuvent mieux comprendre ce qui se passe lors d'un choc et donc mieux
protéger les passagers. Le catalogue d'ESI s'est enrichi au fil du temps
d'une quinzaine de logiciels (aérodynamique, emboutissage,
électromagnétisme).
Bénéficiant d'une croissance annuelle d'au moins 25 % pour les quatre
dernières années, ESI a réalisé en 1998 un chiffre d'affaires de 172,5
millions de F.
(La Tribune - 10/06/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas