Quand l'informatique distribuée annonce les séismes

Par 04 avril 2008 1 commentaire

Les ordinateurs portables pourront prochainement détecter la présence de vibrations anormales et transmettre les données à un réseau centralisé. Un grid destiné à mieux anticiper l'imminence d'un tremblement de terre.

Utiliser les ressources des ordinateurs portables de milliers de particuliers pour réaliser un meilleur suivi des risques de séisme dans une région : c'est le projet d'une équipe de l'université de Riverside. Cette dernière travaille au déploiement d'une grille informatique transformant les PC nomades en véritables accéléromètres. Des accéléromètres capables de détecter la présence de vibrations anormales et de les transmettre à une base centrale, Quake-Catcher Network, qui couvre le monde entier. Le système consiste en un logiciel qui récupère les données enregistrées par un capteur de mouvement intégré à l'ordinateur. Ce dernier les transmet ensuite à la grille. Le traitement de ces relevés va indiquer l'imminence d'un séisme en temps réel, et donc permettre d'être plus réactif. Jusqu'à présent, il fallait compter une dizaine de secondes avant que l'information enregistrée par les capteurs ne soit transmise au réseau. Le procédé permettra du coup de prévenir en avance les gens situés au dessus d'une zone à risque. Selon les chercheurs, cette latitude devrait être de l'ordre de dix à vingt secondes.
Créer un réseau unifié
Une durée qui peut sembler bien courte mais qui donne cependant la possibilité de ne pas être surpris par le tremblement soudain de la terre. Et éventuellement de se réfugier dans un endroit sûr. Pour le moment, seules trois cents personnes environ participent dans le monde au réseau Quake-Catcher, dont un tiers se trouvent aux Etats-Unis. Le but est de permettre à toute personne de rejoindre la grille. Ce, en téléchargeant gratuitement sur le site du logiciel de calcul distribué BOINC le logiciel dédié. Selon les responsables du projet, celui-ci devrait être disponible cet été. La grille ne fonctionne pour le moment qu'avec des appareils estampillés Apple. Mais il devrait être prochainement accessible aux portables d'autres marques. "Nous sommes également en train de développer un accéléromètre pouvant être branché sur un PC de bureau comme une simple clé USB", ajoute Elizabeth Cochran. "L'idée est de couvrir l'ensemble des zones à risques", explique Elizabeth Cochran, séismologue à Riverside. "Grâce à la participation du public, nous pourrons mettre en place de nombreuses nouvelles 'stations' de détection des tremblements de terre, permettant de créer un système d'alerte plus fiables", ajoute-t-elle.
Vers un système plus fiable
L'utilisation d'ordinateurs de bureau pourrait se révéler précieuse. En effet, avec les portables, le système n'est valable que quand la machine n'est pas utilisée. Quand il l'est, le capteur ne peut en effet distinguer les vibrations émises par un tremblement de celles provoquées par la pression des touches sur le clavier. Adapter le système aux ordinateurs traditionnels permettrait en effet de ne pas avoir d'interférence avec le son des touches du clavier, puisque celui-ci est séparé de l'unité centrale. "Cela permettrait également d'obtenir un système plus robuste et fiable, avec des ordinateurs capables de faire tourner le logiciel en permanence", conclut la séismologue. A noter : l'ensemble des données enregistrées via le réseau seront mises à disposition du public et des chercheurs d'autres universités. Ce, afin d'avoir une vision globale des mécanismes déclenchant un tremblement de terre.

Haut de page

1 Commentaire

sacré revolution des ordis portables!!

Soumis par ANNONCE (non vérifié) - le 31 octobre 2009 à 18h19

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas