L'informatisation du système de santé français est en route.

Par 19 mai 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon de récentes études, les médecins d'abord réticents semblent évoluer. Ainsi, selon celle de Cegetel de mars 1998, 51 % des médecins libéraux ont équipé leur cabinet de micro-ordinateur, 22 % vo...

Selon de récentes études, les médecins d'abord réticents semblent évoluer.
Ainsi, selon celle de Cegetel de mars 1998, 51 % des médecins libéraux ont
équipé leur cabinet de micro-ordinateur, 22 % vont s'équiper dans les six
mois.
De leur côté, Compaq et Sofres Medical notent que les médecins
généralistes ont été trois fois plus nombreux à s'équiper au cours des six
derniers mois qu'au cours des douze à dix-huit précédents. Le prolongement
pour l'équipement de la subvention de 9 000 F jusqu'à fin mars, le
lancement de la carte Vitale 1, l'inauguration du RSS rendent le phénomène
irréversible.
° Avec Cegetel, le RSS fait ses premiers pas, mieux qu'Internet puisque
sécurisé et réservé à la communauté des professionnels de santé.
° Les Hôpitaux de Strasbourg sont l'un des sites de qualification pour la
carte des professionnels de santé.
° Célèbre pour ses retards et ses reports, la carte Vitale met fin à la
feuille de Sécu version papier.
° Constructeurs, éditeurs, intégrateurs veulent tous proposer leurs
solutions sur un marché de la santé peu équipé jusqu'ici.
° Le "bug" de l'an 2000 risquant de s'abattre sur les équipements médicaux
nouveaux ou anciens, la majorité des 3 000 hôpitaux et cliniques vient
d'en prendre tardivement conscience.
(Dossier de trois pages - La Tribune - 20/05/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas