LinkedIn crée un incubateur interne pour encourager ses employés à innover

Par 12 décembre 2012 Laisser un commentaire
group of employees working together

Permettre aux employés de prendre du temps de travail pour réfléchir à des projets indépendants peut donner naissance à des outils intéressants. LinkedIn a créé un système structuré qui soutient les projets approuvés et donne maximum 3 mois aux employés pour mettre leur idée en pratique.

 

De nombreuses entreprises de al Silicon Valley valorisent la créativité, et laissent de la place au développement de projets personnels pour encourager et soutenir l’innovation en interne. Google est notamment connu pour accorder à ses employés 20% de leur temps au développement de projets personnels, et d’autres entreprises ont des programmes similaires. LinkedIn, pour sa part, a récemment annoncé la mise en place de son propre « [in]cubator » qui permet aux employés et à leurs équipes de proposer des projets à la direction. Si le projet est approuvé, ils disposent de 3 mois pour y travailler. Selon le sponsor du projet, Kevin Scott, « l'[in]cubator a été inspiré par le  « hackday », un vendredi par mois où on encourage les employés à travailler sur ce qu'ils veulent. » Comme tout ne peut pas être fait en un seul jour, l'étape suivante était de mieux soutenir les initiatives internes permettant aux employés de présenter leurs idées.

Du hackday au bureau à un système de support intégral

Le projet [in]cubator a été lui-même le premier à passer par les étapes de ce qui allait devenir le processus d'approbation. Quelques employés qui avaient remporté quelques hackdays, connus comme les « maîtres du hackday » ont soutenu l'idée, l'ont proposée à la direction et ont reçu son approbation. Le programme a duré plusieurs mois et a été jugé notamment par le CEO Jeff Weiner, le cofondateur Reid Hoffman, et le SVP de Products and User Experience, Deep Nishar, ainsi que par Scott, SVP de l'ingénierie. Ce système permet donc à tout mployé de soumettre des idées créatives aux fondateurs, ou de présenter des solutions à des problématiques internes spécifiques. Des participants de départements très variés (ingénierie, produits, conception, marketing, etc.) ont proposé des idées couvrant de nombreux domaines :  nouveaux produits et départements, amélioration de l'infrastructure, programmes de ressources humaines et bien d'autres.

Soutenir les projets jusqu’à leur mise en place

Si laisser aux employés l’occasion de s’exprimer permet de stimuler l’innovation en interne, la mise en place des projets requiert un véritable soutien de la part de la direction. L’incubateur de LinkedIn valorise justement un traitemement structuré des projets, qui permet aux employés d'obtenir le soutien de leur direction tout en les aidant à garder à l'œil le prochain point de contrôle. Jusqu'ici, les juges de LinkedIn ont approuvé 5 projets, l'un d'eux étant « un système interne de réservation de salles de réunion et un kit permettant de mettre en valeur les nouvelles fonctions quand les utilisateurs naviguent sur le site de LinkedIn ». Dans le programme, les projets sont évalués par les juges et l'[in]cubator a créé des points de contrôle après 30,60 et 90 jours afin de vérifier et d’assurer la viabilité des projets au long terme. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas