L'innovation se joue au niveau de la production comme de l'organisation

Par 30 mars 2010
Mots-clés : Smart city

En Finlande, les sociétés innovantes ne se sont pas penchées uniquement sur leurs produits et leurs procédés. Mais aussi sur les changements à apporter au niveau marketing et organisationnel.

Près d'une entreprise finlandaise sur deux de plus de dix personnes a entrepris des activités liées à l'innovation de produits ou de process sur la période 2006-2008, rapporte Statistics Finland dans une étude. Et ce n'est pas tout : le bureau des statistiques s'est également intéressé aux initiatives innovantes menées par les sociétés dans les secteurs du marketing et de l'organisation interne. Selon lui, c'est près d'un tiers d'entre elles qui affirment avoir étendu leurs innovations à ces domaines. Plus précisément, c’est une entreprise sur quatre qui a reconnu des innovations organisationnelles alors qu'un cinquième a déclaré avoir engagé des innovations marketing. L’introduction de tels changements étant légèrement plus commune au secteur tertiaire (35 %) qu’au secteur secondaire (32 %).
Innovation marketing et organisationnelle
Pour revenir aux activités d'innovation liées à la production, Statistics Finland souligne la domination des entreprises du secteur secondaire : plus de la moitié d'entre elles se sont lancées dans cette course à l'innovation, contre un peu plus de 40 % de celles du tertiaire. Résultat de cet engouement dans le secteur manufacturier, le lancement en nombre de nouveaux produits sur le marché : plus d'un tiers se distingue de cette manière. Et ce, plus particulièrement côté électronique, optique, informatique et chimique. Côté tertiaire, les activités d’innovation ont été associées au lancement de produits et de services liés aux télécommunications et aux technologies de l'information : offres de programmation, de développement, de conseil.
Le secteur secondaire plus innovant en terme de produits et de procédés
Concernant l’innovation de procédés, la tendance est la même. 40 % des industries liées à la fabrication ont déclaré avoir évolué versus un peu plus de 30 % pour le tertiaire. Toutefois, sur l’ensemble des entreprises innovantes, 45 % d’entres elles ont cumulé une évolution d’activité à celle d’un produit ou d’un procédé. A noter : en incluant les domaines du marketing et de l’organisation, c’est près de 55 % des entreprises qui ont mené une activité innovante sur la période donnée. L'étude a été menée sur 8500 entreprises spécialisées dans la fabrication ou le service.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas