L'intelligence collective trouve son support high-tech

Par 14 janvier 2009 3 commentaires

Le MIT se lance un défi ambitieux : faire collaborer l'intelligence humaine et informatique pour remédier au réchauffement climatique ou encore guérir le cancer.

Les chercheurs du Centre d'Intelligence Collective (CCI) du MIT* veulent bel et bien en faire une réalité de la connexion entre "hommes et ordinateurs pour les faire agir collectivement et donc, bien plus intelligemment que ne l'ai jamais fait une personne, un groupe ou un ordinateur," selon les mots de Thomas Malone, directeur du CCI et professeur de la MIT Sloan School of Management. Ce n'est pas du tout un concept fumeux. Il s'agit de penser des outils pour des buts très précis. Ainsi l'une des ambitions du projet est d'anticiper les problèmes climatiques de la planète. Ces derniers nécessitent le concours de nombreux experts - aussi bien humains qu'informatiques. Premier pas proposé par les chercheurs : un outil de délibération en ligne qui permettrait aux spécialistes de tous horizons de partager leurs idées. Contrairement aux forums déjà existants, celui-ci demandera aux internautes de cataloguer leurs contributions et de les relier à d'autres articles existants.
Une plate-forme collaborative intelligente
Ces "cartes d'arguments" éviteront la répétition et cibleront les informations pertinentes. Ce forum sera connecté à des modèles climatiques informatiques pour permettre aux suggestions d'être immédiatement traitées et éprouvées. Cet outil, s'était déjà avéré efficace, lors de son développement initial, élaboré par Mark Klein, chercheur associé du CCI. Le projet pourrait aussi concerner le milieu médical. Un réseau mondial coordonnerait les données des patients, les pratiques cliniques et la recherche médicale pour un meilleur diagnostic. Autre outil à repenser : les sites web de prédictions collectives. D'après les chercheurs, les pronostics des internautes s'avèrent souvent justes. Restent qu'ils manquent de précision.
Prédire l'avenir et devancer les problèmes
Solution : y ajouter des ordinateurs programmés pour prédire. Ces derniers, doués pour établir des prévisions basées sur des données historiques, pallieront les prophéties plus hasardeuses des matières grises humaines. Avant de passer à des choses plus sérieuses, qui permettraient de devancer des concurrents ou des ennemis, le centre développe un modèle capable de prédire l'issue d'un match de foot. L'intelligence collective pourra être mesurée tout comme le QI d'un individu. Il sera alors possible de l'améliorer en modifiant les groupes de spécialistes ou en utilisant d'autres applications."Ce type d'intelligence hors du commun est sans précédent." Des applications populaires telles Wikipedia, Linux, ou encore Youtube ont déjà initié cette tendance mais, selon Malone, "elles restent à la surface" et n'explorent pas toutes les possibilités offertes par la mise en commun de différents types d'intelligence. "Il est possible d'aller bien plus loin."
* Massachusetts Institute of Technology

Haut de page

3 Commentaires

article interressant

Soumis par gaet (non vérifié) - le 15 janvier 2009 à 03h28

L' intelligence n' est pas une question technique mais philosophique. Ceci apparait comme un impératif si l'on veut éviter qu' un jour il y ait une crise cybernétique, informatique, psychologique, c' est à dire une crise de l' intelligence comme il y a actuellement une crise économique, financiére, politique et écologique !

La science actuelle est sans conscience et la crise qu'elle sucite est précisément celle d' un monde sans âme. Les écarts de richesse sur la planéte sont l' expression de cette ruine de l' âme des plus riches qui s' adonnent à un mode de vie qui les rend coupables de la pauvreté des autres.

Comment penser qu' une "intelligence" artificielle soit au service du capitalisme et de l' armée au lieu d' être au service de tous ?Un systéme militaire est une organisation paranoïaque en parfaite contradiction avec la notion même d' intelligence.

Par définition, l' intelligence est tout ce qui vise à optimiser les conditions de vie de l' humanité, l' intelligence qu'elle soit naturelle ou artificielle ne peut viser la destruction d' une partie de l' humanité au nom de la sécurité d' une autre partie.

Une intelligence qui prétend chercher à protéger une partie contre une autre partie n'est pas une intelligence, mais au contraire un fonctionnement archaïque tribal qui se retournera un jour contre les personnes qu' elle prétend protéger.

En fait les réseaux informatiques et robotiques mondiaux ne sont pas au service de l' intelligence mais au service de la domination, c'est a dire de la malice.

Soumis par Laurent MARTIN (non vérifié) - le 10 mars 2009 à 06h45

La cause de la violence est l'injustice ! On ne lutte pas contre le crime avec la peine de mort, on ne lutte pas contre le terrorisme par la guerre, au contraire : la peine de mort et la guerre amplifie le crime et le terrorisme : l' intelligence est la capacité de venir à bout du probléme de la violence et de l'injustice sans provoquer une violence et une injustice institutionnel
Plutôt que des recherches absurdes se déploient dans le domaine de "l' artificielle", il conviendrait que des chercheurs en sciences humaines puissent travailler sur le collectif, la vrai intelligence ne saurait se déployer sur de "l' artifice" mais bien sur le réel de l' organisation colléctive.
L' INTELLIGENCE HUMAINE EST COLLECTIVE OU ELLE N' EXISTE PAS ! Les bombes atomiques de Hiroshima en passant par celles de Regan jusqu'aux essais Français dirigés par CHIRAC en 1996, malgré le "géni" de la physique qu' elles utilisent, ne peuvent être l' expression de l' intelligence de l' homme, mais bien de sa cupidité !

L' intelligence ne peut être celle des sciences dures qui conduisent tôt ou tard à la fascination de la matiére, c'est à dire à la fascisation du réel !L' intelligence est forcément humanitaire, du bon usage des groupes neuronaux au bon usages des groupes sociaux, l' intelligence est forcément le produit, ni fascinant ni fascisant, des sciences humaines, son autre nom est la SOLIDARITE !

Soumis par Laurent MARTIN (non vérifié) - le 10 mars 2009 à 06h52

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas