L'internaute espagnol est un homme jeune et cultivé

Par 13 mai 2008
Mots-clés : Smart city

En Espagne, la moitié des utilisateurs se connecte au web tous les jours. Si des inégalités sociodémographiques subsistent, la Toile séduit cette population par ses nouveaux usages.

Quel est le profil de l'internaute espagnol en 2008? La Fondation BBVA dresse son portrait cette semaine en publiant les résultats de son rapport "Second study on the Internet in Spain" (*), qui succède à une première étude menée en 2005. Y sont observés les usages du net par les espagnols et l'impact que ce média a sur leurs habitudes. Premier constat : Internet est de plus en plus présent dans le quotidien de nos voisins espagnols. Ainsi, 44 % d'entre eux ont eu accès au web ces trois derniers mois, contre 37 % à la même période en 2005. La majorité disposant d'une connexion chez elle, un tiers a accès au web depuis son lieu de travail, et les deux tiers bénéficient du haut débit. Cependant, les chercheurs notent que des différences marquantes persistent dans l'accès au net, un fossé numérique qui dépend de l'âge et du statut socio-économique des individus. Ainsi, le profil sociodémographique des utilisateurs se différencie : l'internaute espagnol est masculin, jeune (plus de la moitié a moins de trente-six ans), et les deux tiers ont un niveau d'études supérieures.
Communication, information, transaction
En ce qui concerne les usages, Internet est de plus en plus compris comme un outil de transaction ou de règlement de procédures administratives. Plus d'un quart des sondés dit ainsi avoir déjà effectué des transactions bancaires en ligne : ces internautes sont pour la plupart âgés entre 26 et 50 ans, et issus de classes sociales aisées. Ils sont d'ailleurs à peu près autant à avoir déjà effectué des achats online. Mais Internet reste avant tout un outil de communication : le mail reste le service le plus utilisé par les internautes ces derniers mois. Ils sont aussi nombreux à avoir recours aux messageries instantanées, et à participer à des chats. Le net est également une source d'informations pour ses utilisateurs : plus de 80 % d'entre eux disent mener des recherches sur la Toile, et près de la moitié lis régulièrement les journaux en ligne.
Internet fait de l'ombre à la TV
L'étude rapporte que l'évolution de ces usages influence peu à peu l'utilisation des autres médias. Ainsi, plus d'un quart des sondés déclare que surfer sur le net a réduit leur temps passé devant la télévision. Ils sont 18% à aller moins au cinéma depuis qu'ils se connectent et près d'un cinquième avance que le web a réduit leur temps de lecture en général. Enfin, les sondés admettent qu'ils passent moins de temps à travailler sur leur lieu de travail depuis qu'ils utilisent Internet. Reste que les internautes signalent dans ce rapport leurs méfiances quant aux dérives et lacunes du net. La plupart d'entre eux dénoncent le trop grand nombre de pages au contenu illégal, et la publicité jugée trop invasive. Autre problème majeur qu'ils pointent : la réception de spams et autres mails non désirés dans leur boîte aux lettres.
(*)L'étude porte sur un échantillon représentatif de 6 013 Espagnols, âgés de 14 ans et plus.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas