L'internaute Français est plutôt masculin, cultivé et aisé.

Par 26 mai 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

Une nouvelle étude publiée cette semaine, à la demande de la société KPMG, le guide sur Internet Yahoo ! et le groupe américain Ziff-Davis, réalisée au premier trimestre 1998 en Grande-Bretagne, en ...

Une nouvelle étude publiée cette semaine, à la demande de la société KPMG,
le guide sur Internet Yahoo ! et le groupe américain Ziff-Davis, réalisée
au premier trimestre 1998 en Grande-Bretagne, en France et en Allemagne
auprès d'un échantillon de 3 000 personnes, tente de définir le profil
type de l'utilisateur d'Internet.
La France compte aujourd'hui 2 millions d'internautes. 72 % d'entre eux
sont des hommes, dont 56 % âgés de 25 à 40 ans, mais les jeunes gagnent
du terrain (30 % des sondés ont entre 18 et 24 ans). D'un niveau
d'instruction élevé, 43 % ont un diplôme universitaire, 95 % ont suivi une
formation professionnelle ou ont au moins le niveau du baccalauréat.
Pour 34 % de ces surfeurs, leur revenu annuel est supérieur à 188 000 F.
Selon l'étude, le revenu annuel moyen des utilisateurs potentiels s'élève
à 168 900 F.
Selon l'étude InternetTrak, les internautes français utilisent
régulièrement le Web sans excès toutefois et surtout pour la recherche
d'informations. Ainsi 55 % des personnes interrogées se connectent au
moins une fois par semaine, pour la plupart depuis leur lieu de travail,
un établissement scolaire ou une bibliothèque ou encore leur lieu
d'habitation.
95 % des internautes français effectuent des recherches, 80 % s'informent
sur un produit ou un service, 55 % consultent l'actualité, 55 %
téléchargent un logiciel.
Pour 79 %, le principal vecteur de découverte de nouveaux sites sur
Internet est le bouche-à-oreille suivi par la consultation d'annuaires et
de moteurs de recherche (64 %).
Le plus fréquemment utilisé est Yahoo ! (87 %) juste devant Alta Vista (71
%).
L'échange de courrier électronique reste l'un des services prépondérants.
En revanche, la téléphonie sur Internet ne séduit pas encore.
Selon les auteurs de l'étude, Internet devient un média grand public
"c'est un marché sous condition, qu'il faut séduire et rassurer avec des
prix bas, une plus grande facilité d'usage et en assurant la sécurité".
(Les Echos - 27/05/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas