L'Internet mobile pas assez rapide ?

Par 20 septembre 2011
Mots-clés : Digital Working, Europe
réseaux rapidité

L'accroissement du nombre de smartphones empêche les utilisateurs d'exploiter pleinement les potentialités du web mobile. La réponse de la part des opérateurs ne doit pas se limiter à une amélioration technique.

Les utilisateurs d'Internet sur mobile sont encore assez souvent confrontés à des soucis au niveau de la qualité du service proposé. Pour arriver à cette conclusion, l'institut Acision a mené une étude auprès d'utilisateurs résidents au Royaume-Uni. Ces derniers semblent ainsi être de plus en plus exigeants quant à la qualité de l'expérience fournie, alors que les opérateurs mobiles peinent à assurer le bon fonctionnement de leurs réseaux. Ainsi,  60% des consommateurs soulignent le temps de chargement comme le défaut le moins supportable et le plus courant.

La surcharge des réseaux mobiles diminue la performance de ces derniers

Dans des cas plus spécifiques, plus de 75% des utilisateurs de VoIP (Voix sur IP) affirment être confrontés de façon récurrente à des délais de chargement extrêmement longs. Le pourcentage est sensiblement le même lorsque l'on s'intéresse aux utilisateurs de contenu vidéo (70%). D'après l'étude, il semblerait que la plupart de ces problèmes soient imputables à l'augmentation exponentielle du nombre de smartphones tout comme à l'amélioration de leurs fonctions. Ces augmentations ont logiquement accru les besoins en bande passante, d'où la surcharge actuelle des réseaux des opérateurs.

Utiliser les consommateurs comme outils d'amélioration des services.

Les utilisateurs donnent eux-mêmes la solution à laquelle ils voudraient parvenir. Et il semble qu'une simple augmentation des capacités du réseau ne leur convienne plus. A leur sens, une personnalisation des fonctions proposées est essentielle. Ainsi, plus de 2/3 d'entre eux souhaiteraient pouvoir accéder à des informations quant à l'état du réseau (surchargé ou non). De même, un grand nombre d'entre eux sont prêts à payer pour pouvoir profiter de fonctions étendues. Steven van Zanen, VP d'Acision conclue ainsi: "Ce qui fera la différence entre les opérateurs sera leur capacité à proposer des services innovants, et qui augmenteront la qualité de l'expérience proposée".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas