L'Internet mobile n'a pas de prix pour la génération Y

Par 05 juin 2008
Mots-clés : Smart city

Les jeunes utilisateurs sont familiarisés aux services disponibles sur les téléphones portables, et leurs usages diffèrent significativement de ceux de leurs aînés.

"La génération pouce" est plus que séduite par l'Internet mobile. Baptisée The Thumb Generation en version originale, elle correspond aux jeunes âgés de 13 à 30 ans, accrocs aux SMS et autres mails. Ceux-ci se disent peu regardant vis-à-vis du prix de ces services. Ainsi, même s'ils peuvent parfois juger les tarifs trop élevés, ces considérations n'entrent pas en jeu dans leurs usages du web mobile. "Utiliser Internet sur leur portable fait partie de leur mode de vie", explique Mei Wen Chou, de la Brunel University. La chercheuse a participé à l'étude qui révèle ces faits, et qui va bientôt être publiée dans le International Journal of Technology. Pour mener leur enquête, les chercheurs sont partis du constat que si l'on savait comment Internet avait modifié les usages en termes de travail et loisirs, il y avait toujours peu d'études sur le coeur des utilisateurs.
La génération Y influe sur les usages
C'est-à-dire la catégorie des natifs, appartenant aussi à la génération Y, familiarisés aux appareils mobiles et aux nouvelles technologies en général. Pour répondre à des questions telles que "quels facteurs affectent les usages des services mobiles?", "comment les utilisateurs influent sur les usages" et "comment les futures technologies vont-elles faire évoluer le web mobile", l'équipe a observé un groupe composé d'individus de cette génération. Leur première conclusion : il y a une corrélation positive entre l'ergonomie de l'appareil et l'usage. Ainsi, un écran plus grand, des couleurs plus vives, une navigation plus simple sont autant d'arguments qui poussent les utilisateurs à se servir des services mobiles.
Services au quotidien
Autre observation : les "early adopters" qui possèdent déjà des gadgets électroniques vont automatiquement avoir un plus grand usage de leur téléphone portable pour naviguer sur Internet. Les enquêteurs rappellent que cette population est pour sa grande majorité détentrice d'un mobile, et que les chiffres sont les plus élevés pour les 11-21 ans. Au sein de ce groupe, les utilisateurs sont familiarisés aux évolutions des technologies, et se déclarent même dépendants à leurs appareils portables. Ce qui diffère des consommateurs plus âgés, qui ont grandi avec des lignes de téléphone fixes et n'ont pas les mêmes usages du mobile, toujours selon l'étude. "Cette génération est pragmatique, saturée de médias, et consciente des usages que leur offrent les produits high-tech dans leur quotidien : pour faire leurs achats, jouer, travailler, étudier etc.", affirme Lynn Lim, membre du projet de recherche.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas