Linus Torvalds ne déposera pas la marque Linux en Australie

Par 19 septembre 2005

L'un des plus ardents détracteurs des brevets logiciels qui se heurte à l'impossibilité de déposer sa marque, l'histoire a de quoi faire sourire... La demande formulée par Linus Torvalds au...

L'un des plus ardents détracteurs des brevets logiciels qui se heurte à l'impossibilité de déposer sa marque, l'histoire a de quoi faire sourire... La demande formulée par Linus Torvalds au bureau des propriétés intellectuelles australien dans le but de déposer la marque Linux a été rejetée.

Le but de cette démarche est de protéger le nom Linux, pour éviter que certaines sociétés ne se l'approprient comme leur propre marque. Accessoirement, le dépôt de Linux condamnerait ceux qui souhaitent l'utiliser à verser des royalties au Linux Mark Institute, une organisation à but non lucratif fondée par Linus Torvalds pour préserver la marque éponyme.

Les éditeurs de logiciels s'appuyant sur le noyau Linux auraient donc dû s'acquitter d'une licence pour pouvoir utiliser ce nom. Certains accusent Linus Torvalds de chercher à gagner de l'argent grâce à cette marque. Du côté du fondateur de Linux, on explique que l'objectif n'est pas d'engranger des recettes mais de protéger la marque de la convoitise de certains éditeurs peu scrupuleux.

Alors que le nom Linux est déjà déposé dans certains pays comme les Etats-Unis, l'Australie a rejeté cette demande, au motif que le mot Linux est devenu un terme générique et donc, non adapté à un usage commercial.

(Atelier groupe BNP Paribas- 19/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas