Linux : la performance passe par l’union

Par 17 janvier 2008 1 commentaire

Deux distributeurs du système d’exploitation lancent en commun un laboratoire de développement. But de la manœuvre : mettre au point des systèmes communs plus performants pour élargir leur clientèle.

Deux distributeurs du système d’exploitation lancent en commun un laboratoire de développement. But de la manœuvre : mettre au point des systèmes communs plus performants pour élargir leur clientèle.
 
Mandriva et Turbolinux unissent leurs forces pour améliorer la qualité des solutions Linux. Ce, dans le but de séduire une plus large clientèle. L'éditeur européen et le développeur de serveurs Linux annoncent la création d'un laboratoire de développement commun, Mano-Labs, dédié à l'optimisation des distributions du système d'exploitation libre. Un système de base Linux commun sous licence GPL sera également développé. Si les délais sont respectés, il devrait être disponible d'ici le mois d'avril 2008.
 
Une collaboration technique
 
Mandriva Linux Spring 2008, la dernière mouture du système d'exploitation de la société, devrait d'ailleurs l'utiliser. Pour atteindre leur but, les deux firmes ont annoncé leur intention d'unir leurs ressources d'ingénierie. Un rapprochement qui, selon elles, leur permettra d'investir davantage en technologie et en qualité de produit.
 
Vers une convergence des distributions
 
"Ce partenariat stratégique est le premier pas vers la convergence des distributions Linux à base de RPM (Red Hat Package Manager, un système de gestion de paquets de logiciels utilisé sur certaines distributions Linux)", souligne François Bancilhon, p-dg de Mandriva. D'autant que, à terme, les partenaires souhaitent s'ouvrir à d'autres éditeurs du système d’exploitation Linux. Rappelons que Mandriva résulte déjà de l’association - plus poussée il est vrai - de deux éditeurs Linux. Mandrake Software le français avait en effet fusionné avec Connectiva.
 
L’Atelier groupe BNP Paribas

Haut de page

1 Commentaire

Heu, c'est pas avec Caldera, mais Connectiva que Mandrake à fusionné. Caldera, c'est avec Sco qu'il à convolé pour faire encore pire que ce Sco savait déjà faire : f... le bazar dans Unix et maintenant dans Linux.Merci, la correction a été faite !

Soumis par Ligier (non vérifié) - le 23 mai 2008 à 06h41

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas