Linux reviendrait moins cher que Windows

Par 02 septembre 2005
Mots-clés : Smart city

Deux études sponsorisées par IBM démontrent que le coût total d'acquisition (TCO) de Linux est inférieur de 40 % à celui de Windows sur les serveurs d'application. Chez Microsoft, on affirme le...

Deux études sponsorisées par IBM démontrent que le coût total d'acquisition (TCO) de Linux est inférieur de 40 % à celui de Windows sur les serveurs d'application. Chez Microsoft, on affirme le contraire.

La première étude, "TCO For Application Servers: Comparing Linux With Windows And Solaris" porte sur les coûts d'acquisition, d'implémentation et d'exécution de serveurs d'application sous Linux, Windows et Solaris (Sun Microsystems). Au final : Linux serait 40 % moins cher que Windows, et 52 % moins cher que Solaris .

D'après le Robert Frances Group, chargé de l'étude, la principale différence viendrait des coûts des licences. Le coût total d'acquisition d'un serveur Linux reviendrait à 40 149 dollars, contre 67 599 dollars pour un serveur Windows et 86 478 dollars pour une solution Solaris.

Baptisée "Beyond TCO - The Unanticipated Second Stage Benefits Of Linux", la seconde étude a été réalisée par Pund-IT. Elle analyse le bénéfice a posteriori de l'utilisation de serveurs Linux, et révèle que la popularité de Linux au sein du monde de l'informatique joue un rôle dans la fidélisation et la motivation des équipes.

Microsoft continue à affirmer que ses solutions pour serveurs sont les meilleures, et s'appuie pour cela sur... une étude ! Réalisée par le cabinet Veritest en avril dernier, celle-ci évalue la productivité d'une équipe en fonction du serveur sur lequel elle travaille. Et affirme que la baisse de productivité liée aux dépannages, maintenance et soins divers est moins importante sous Windows que sous Linux.

Le seul défaut de l'étude de Veritest est qu'elle a été financée par Microsoft. Les détracteurs de la firme de Redmond rappellent également que l'étude n'envisage pas certaines questions cruciales comme la gestion des virus, domaine dans lequel une solution Linux donne de bien meilleurs résultats.

(Atelier groupe BNP Paribas - 02/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas