Linux vs Unix : L'éditeur Novell se mêle à la bataille

Par 23 décembre 2003
Mots-clés : Smart city

Linus Torvalds a défendu lundi l'originalité du système d'exploitation dont il est le créateur, le bien connu Linux. Une manœuvre qui fait suite aux accusations de SCO Group, qui a commencé à ...

Linus Torvalds a défendu lundi l’originalité du système d’exploitation dont il est le créateur, le bien connu Linux. Une manœuvre qui fait suite aux accusations de SCO Group, qui a commencé à envoyer une série de lettres d’avertissement aux entreprises qui utilisent le système Linux. Selon la société SCO, Linux serait une variante du système d’exploitation Unix, dont elle détient les droits.

Depuis des mois, SCO clame que Linux comprend d’importantes parties copiées des lignes de code d’Unix. La nouveauté est que les dernières lettres expédiées par SCO, sommant les entreprises utilisatrices de Linux de lui payer des droits de licences, listaient pour la première fois les 65 fichiers logiciels qui « ont été copiés depuis notre code Unix et ont contribué à la construction de Linux ».

Cette bataille Linux – Unix s’est encore compliquée lorsque Novell, un éditeur de logiciels américain, a annoncé lundi qu’il réclamerait une partie des droits de plusieurs versions d’Unix. SCO a réagi en qualifiant cette demande de frauduleuse, et en accusant IBM d’être derrière toute cette affaire. En mars dernier, SCO avait attaqué IBM d’intégration illégale de code Unix dans Linux, et demandé un milliard de dollars de dommages et intérêts.

C’est à la justice qu’il appartiendra de démêler cette affaire et de déterminer qui est propriétaire de quoi. Si d’aventure un tribunal donnait raison à SCO, on peut présager que l’entreprise tentera à tout prix d’obtenir des entreprises utilisatrices de Linux le paiement de ses licences.

( Atelier groupe BNP Paribas – 23/12/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas