Avec l'iPad, Twitter confirme son statut de caisse de résonance de l'opinion

Par 03 février 2010
Mots-clés : Future of Retail

Attensity s'est penché sur le site de micro-blogging pour connaître le retour des consommateurs sur la tablette d'Apple. Un moyen de prendre le pouls qui devrait aller croissant à mesure que le réseau s'ouvre au grand public.

Pour prendre la mesure de l’effet qu’a provoqué dans l’opinion publique l’annonce de la tablette d’Apple par Steve Jobs, le cabinet d’étude sémantique Attensity s’est intéressé aux réactions postées sur Twitter. Plus de cinquante cinq mille "tweets" ont ainsi été disséqués. Et le résultat est sans appel : la tablette a séduit les internautes. En effet, au moins 50 % des gazouillis concernant la nouveauté d’Apple étaient positifs avant l’annonce, et ce chiffre est monté à plus de 70 % deux heures après la présentation de l’iPad. Quatre jours plus tard, le résultat demeurait quasi identique. Ce qui fait dire à l’agence américaine que la tendance reste favorable. "Twitter est une caisse de résonance fiable, qui permet à une marque d’observer les réactions du public et d’ajuster le cas échéant sa stratégie en temps réel, en fonction des commentaires".
Twitter permet de déceler les tendances lourdes, et d’entrer dans les détails
Voilà ce que confirme à L’Atelier Denis Fabre, fondateur de Shibo Interactive. "Analyser l’opinion sur Twitter est donc tout à fait possible", note-t-il. Et de préciser : "On peut déceler une tendance lourde. Avec les outils de monitoring qui indiquent si, globalement, les commentaires sont positifs, neutres ou négatifs". Mais il est également possible de rentrer dans les détails. De fait, concernant l’iPad, l’étude américaine révèle que les commentaires négatifs sont principalement liés à l’inadéquation avec la technologie Flash, à l’absence de caméra intégrée, ou encore à l’impossibilité de changer soi-même la batterie. "Pour une analyse plus fine, il suffit d’entrer un corpus de mots clés, associés à des thématiques bien précises, et de faire une étude sémantique", explique le consultant.
La tendance va se confirmer d’ici quelques années
Et la tendance, à son avis, va se confirmer d’ici quelques années : Twitter est en train de s’ouvrir au grand public, précise-t-il. Même si, pour le moment, la plupart des personnes qui se connectent à la plate-forme de micro-blogging sont en phase d’apprentissage. Elles viennent surtout rechercher de l’information divulguée par d’autres. "L’iPad est symptomatique, car il s’adresse en priorité à la tranche d’âge des 35-65 ans", note-t-il. Et de conclure :"il s’agit justement de la partie de la population qui découvre actuellement le réseau de micro-blogging".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas