L'iPhone adopte les logiciels espions

Par 19 décembre 2008
Mots-clés : Smart city, Europe

L'application de surveillance des communications sur mobiles Mobile Spy peut désormais être téléchargée sur le téléphone de la marque à la Pomme. Elle enregistre le contenu des SMS et des appels.

"L'iPhone est devenu le principal smartphone. Mais il n'existait pas encore d'application permettant de surveiller l'activité de ses enfants ou de ses employés depuis ce combiné", explique James Johns, PDG de Retina-X Studios. Voilà qui est réparé : cette société annonce le lancement de son logiciel de surveillance des communications sur mobiles Mobile Spy sur iPhone. Le système se télécharge sur un combiné sans laisser de trace : l'utilisateur peut ne pas savoir que son mobile embarque un logiciel espion. Le contenu de chaque SMS et de chaque appel est enregistré, ainsi que le nom des destinataires et la durée des appels.
Lutter contre la fuite d'informations
Le client qui a téléchargé l'application n'a alors qu'à se connecter sur une plate-forme web sur laquelle il peut suivre l'ensemble de ces communications. Ce, depuis n'importe quel navigateur. La solution vise principalement deux cibles : les jeunes et les salariés. Dans la veine de CallGuard, Mobile Spy souhaite ainsi réduire toute utilisation personnelle des téléphones professionnels. Il s'agit aussi de surveiller que des informations confidentielles ne soient divulguées. D'autres applications sont d'ailleurs en préparation, comme l'insertion d'un module de géolocalisation par GPS. Un moyen, selon la société, de mieux gérer la répartition des salariés en situation de mobilité.
Un moyen d'archiver ses communications ?
Mais aussi de mieux surveiller les personnes, adultes comme jeunes. En ce qui concerne ces derniers, Mobile Spy permet en effet aux parents de savoir quels rapports leurs enfants entretiennent avec leur mobile, ainsi qu'avec leurs contacts. Et donc d'éviter une utilisation trop importante ou la mise en relation avec des personnes louches. En dehors de l'utilisation du système dans un but de surveillance, le Mobile Spy peut aussi être considéré comme un moyen d'archiver ses communications sur un support extérieur. Le système fonctionne désormais, en plus de l'iPhone, sur les assistants personnels qui embarquent Windows Mobile ou Symbian. Il est proposé à près de 100 dollars par an.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas