L'iPhone ou la fin du web adapté au mobile

Par 01 août 2007

L'arrivée du iPhone marque l'avènement d'un nouveau type de navigation web sur téléphone portable, selon Forrester. Un rapport du cabinet américain souligne notamment les manquements de l'Internet mobile actuel...

L'arrivée du iPhone marque l'avènement d'un nouveau type de navigation web sur téléphone portable, selon Forrester. Un rapport du cabinet américain souligne notamment les manquements de l'Internet mobile actuel.
 
Selon Forrester Research, l'arrivée de l'iPhone pourrait bien sonner la fin de l'Internet mobile tel que nous le connaissons. Cette conclusion sans appel a été émise après que les experts du cabinet d'analyse américain ont passé au crible le téléphone multimédia d'Apple dans un rapport paru récemment. On peut y lire que l'iPhone marque une rupture avec ce qui existe en matière de navigation web sur mobile. L'appareil de la marque à la Pomme viendrait en effet compenser les manquements des technologies actuellement disponibles sur le marché de l'Internet mobile.
 
Pallier les défauts du web mobile
 
Trois éléments sont principalement mis en cause par Forrester. La navigation sur l'Internet mobile resterait un service cher et peu pratique en terme de maniement, et le contenu proposé s'avèrerait relativement peu accessible. Ces manquements expliqueraient notamment le très faible taux d'utilisation de la navigation web mobile aux Etats-Unis. Seuls 11% des détenteurs de portables américains utiliseraient cette fonction sur leur téléphone, annonce Forrester. Le large écran de l'iPhone, son navigateur web ainsi que sa solution de clavier tactile permettraient une navigation se rapprochant de celle d'un ordinateur.
 
World Wide Web contre Internet mobile
Foerrester avance par ailleurs que le navigateur Safari inclus dans l'appareil, en fournissant un accès élargi à l'ensemble du réseau Internet, devrait supplanter les solutions actuellement limitées au web mobile. La possibilité de télécharger la barre de recherche Google est également évoquée comme un facteur potentiel d'amélioration de l'accès aux contenus. Ces éléments très prometteurs sont toutefois à mettre en perspectives. L'iPhone ne prend pas en charge les formats Flash, Java et les fichiers de type PDF, Word ou encore PowerPoint. Forrester souligne enfin que la concurrence va largement se développer sur le marché du web mobile. Nokia et Samsung sont entre autres évoqués comme de probables concurrents de poids.

(cliquez pour agrandir)

(Atelier groupe BNP Paribas – 01/08/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas