Livedoor : nouvelles inculpations pour falsifications de comptes

Par 14 mars 2006
Mots-clés : Smart city

Takafumi Horie, autrefois symbole du nouvel entreprenariat chinois, est aujourd'hui, inculpé une deuxième fois pour falsification de comptes. La première fois, il s'agissait de Livedoor...

Takafumi Horie, autrefois symbole du nouvel entreprenariat chinois, est aujourd'hui, inculpé une deuxième fois pour falsification de comptes. La première fois, il s'agissait de  Livedoor Marketing, une filiale du portail Internet. Cette fois, il s'agit des comptes de la maison mère.
 
La Commission boursière japonaise (SESC) a déposé une plainte contre Livedoor et contre certains de ses collaborateurs. Les deux entreprises, Livedoor et Livedoor marketing ne seront plus cotées en Bourse à partir du 14 avril.
 
Depuis la perquisition au siège de la société en janvier 2006, le titre n'est plus coté qu'une heure par jour. Livedoor était, avant cette date, l'une des sociétés japonaises les plus prometteuses et le scandale est allé jusqu'à éclabousser le premier ministre japonais Junichiro Koizumi.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 14/03/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas